Décor Ho : Aménagement urbain du module 4


Épisode 346 • Lancement des travaux d’urbanisme sur le Modulino 04 avec l’implantation de nouveaux acteurs économiques. A cette occasion, je recycle des bâtiments de l’ancien réseau. Lampadaires, véhicules, personnages et même animaux donnent maintenant vie à ce nouvel espace.


Photo 2874 : Le Modulino 04 sera un module de pleine voie et urbain. Source : letraindemanu.fr

Jusqu’à présent, seule l’entreprise STPM, Société de Travaux Publics et Maintenance¹, est installée rue du Martyr du chat, à coté de la gare Sainte-Gisèle, sur le Modulino 03.


Photos 2875 et 2876 : L’entreprise de travaux publics STPM, vue des voies et vue du toit de la marquise de la gare Saint-Gisèle au téléobjectif. Source : letraindemanu.fr

La nouvelle voirie en surplomb et en impasse sur le Modulino 04 va permettre d’accueillir de nouveaux acteurs économiques dans le bourg de Sainte-Gisèle et justifier une partie du trafic ferroviaire dans cette petite gare rurale.
Photo 2877 : le Modulino 04 est prêt à recevoir ses bâtiments. Vue de dessus lors de la phase de peinture de la route et vue de face. Source : letraindemanu.fr

Anticiper les éclairages

Avantage des modules de petite taille, on peut travailler assis à l’établi : c’est bien plus confortable.

Après avoir terminé voirie et trottoir, je dispose provisoirement les futurs bâtiments à leur emplacement respectif pour repérer les passages des fils d’alimentation des éclairages. Car je vais recycler l’Hôtel du Nord  de chez Architecture & Passion (transformé en demie façade avant avec café, demie façade arrière avec une simple porte d’entrée, et un morceau des murs pignons), ainsi que la menuiserie Gaston Dubois. Ces édifices, récupérés de mon ancienne ZI Nord, sont donc déjà construits, aménagés pour certains et équipés de leurs éclairages.

Vu l’épaisseur du polystyrène sous la chaussée, il me faut percer des trous de Ø 8 mm afin d’y insérer et d’y coller (à la colle vinylique) des petits tuyaux en plastique pour y passer les câbles d’alimentation. C’est une technique que j’avais testée avec efficacité sur mon ancien module hivernal et qui s’avère extrêmement pratique pour passer des câbles fins sans qu’ils se coincent en cours de passage.

Photo 2878 : Installation de tubes pour passer les câbles électriques dans l’épaisseur du décor. Vues de dessus et de dessous. Source : letraindemanu.fr

Je repère ensuite l’emplacement des trois futurs candélabres et perce avec un foret de 2 mm. Il faut juste veiller à ce qu’ils ne soient pas placés juste devant une porte ou un portail. La mèche de 2mm étant assez courte, j’utilise un gros pic à brochette pour finaliser ce passage.

Sous le module, avec un pistolet á colle, je fixe des portions de peignes à reliure pour y ranger les futurs câbles en direction d’une barrette de dominos centralisatrice.

Branchements électriques

Pour mes câblages, je dispose de deux transformateurs de récupération : l’un en 3V continu pour tester les leds sans résistance, l’autre en 12V continu pour choisir les niveaux des résistances en fonction de chaque éclairage pour obtenir la luminosité désirée.

Les branchements électriques ne posent pas de soucis particulier. Les éclairages dans les bâtiments avaient déjà été installés lors de la conception de l’ancien réseau. Je les teste à nouveau avant de souder les câbles de rallonges pour vérifier d’éventuelles fuites de lumières. Seul l’Hôtel du Nord dispose de deux circuits distincts : l’un pour le café, l’autre pour les étages qui ont été sommairement aménagés et équipés de personnages (Preiser dans le café bien visibles par la vitrine, modèle bas de gamme derrière les rideaux des chambres). Tous les circuits sont équipés d’une nouvelle résistance en fonction de la luminosité désirée : 3,3 KOhms pour les lampadaires, 4 KOhms pour les soquets du café, 5 KOhms pour les étages et la menuiserie.

Tous les câbles sont regroupés sur une barrette de dominos. Il ne me restera plus qu’à tirer les câbles lors de la fabrication d’un petit tableau de commande déporté avec quelques interrupteurs et leds-témoins.

Une fois tous les branchements réalisés et à nouveau testés, les bâtiments sont collés à la colle néoprène en gel.

Végétation : les murs de soutènement

Sur mon ancien réseau, l’environnement était plutôt industriel et grisâtre. La végétation du sol était agréable grâce à la qualité des produits MBR et MiniNatur. Mais mes arbres étaient un peu maigrichons. Sur ce nouveau réseau, je souhaite un environnement plus rural et verdoyant avec des arbres, toujours faits maison, mais plus volumineux.

Je commence la végétation par les murs de soutènement étagés. Comme pour les modules précédents, je dépose, à sec, de la terre naturelle, ensuite encollée avec la colle vinylique diluée. Puis je dépose des morceaux de tapis MBR préalablement encollés au verso avec un pinceau dédié. Cette végétation me permet, de surcroit, de camoufler localement les imperfections de raccords. On laisse toutefois apparaître à certains endroits les soubassements rocheux.



Photos 2879 à 2882 : Les nouveaux bâtiments sont implantés sur le Modulino 04 et les éclairages branchés. Source : letraindemanu.fr

Végétation : les lierres

Les raccords entre chaque bâtiment ne sont pas parfaits puisque les édifices sont recyclés. De plus, la façade arrière de l’Hôtel du Nord avait été découpée avec un arrière arrondi pour épouser l’ancien fond de décor de ZI Nord. Bref, il me faut donc camoufler certains aspects disgracieux. Je vais donc poser des filets floqués pour masquer ces imperfections. En plus, çà apporte une touche verdoyante supplémentaire.

Végétation : des arbres faits maison

Réalisant désormais des arbres plus volumineux, il me faut moins d’unités. Je vais donc implanter deux arbres : Le premier en face de de la menuiserie pour casser un peu sa longueur, le second à la jonction des Modulinos 04 et 03 pour fermer un peu la perspective et occuper l’espace entre le pignon et la STPM.

Je reprend ici la même technique que pour les arbres du Modulino 01 à la sortie Ouest de la gare. Je sélectionne deux branchages naturels à hauteur et ramifications adaptées. Les branchages sont humidifiés au vaporisateur. Seule différence : N’ayant plus de mouse naturelle pour créer les volume, j’utilise de la fibre de chez Wooland Scénic, collée à la colle vinylique non diluée appliquée au pinceau sur les branches. Ce volume est ensuite vaporisé de colle en bombe sur laquelle je dépose du flocage Heki vert foncé. Je répète l’opération toujours avec du vert foncé. Enfin, nouvelle application de colle en bombe suivi d’un flocage vert clair. Le tout est ensuite fixé à la laque.

Les arbres sont plantés avec un peu de terre naturelle dans un petit carré découpé dans le trottoir.


Photos 2883 et 2884 : Vues du Modulino 04 et de son aménagement. Source : letraindemanu.fr

Raccords visuels inter modules

Sur le Modulino 03, la tranche supérieure de l’interface a été peinte en Ombre brulée puis recouverte de tapis MBR.

Sur le Modulino 04, j’ai appliqué une couche de pâte à modeler qui durcit à l’air contre la paroi rocheuse afin de camoufler les imperfection sur l’interface du module. Des mousses lichen ont ensuite été collées.

Photo 2885 : Vue sur la jonction des Modulinos 03 et 04. Source : letraindemanu.fr

Véhicules, personnages et animaux

Il est temps de donner vie dans cette partie de la rue en impasse.

L’employé du père Gaston, menuisier de son état, à eu la mauvaise idée de garer son tube H devant le café, juste devant le panneau interdiction de stationner sur cette zone dédiée aux demi-tours. La gendarmerie ne manque pas de sanctionner cette infraction. L’artisan, qui se tapait le canon au café, tente bien de parlementer mais la maréchaussée reste inflexible et poursuit la verbalisation.

La Société Laure Noirt, quand à elle ne chôme pas. Le livreur de fioul s’apprête à livrer le précieux liquide à la menuiserie pour sa chaufferie. Le dépanneur-chauffagiste intervient chez un locataire de l’immeuble.

Quant à Fraxy², le chien du gérant de l’hôtel, il a déjà repéré Tigrou, le chat de la gardienne de l’immeuble, qui le provoque du haut de la baie vitrée de la menuiserie.




Photos 2886 à 2890 : Un client du café verbalisé par la gendarmerie. Livraison de Fioul à la menuiserie. Dépannage de gaz dans l’immeuble. Fraxy, le chien du café guette Tigrou le chat de la gardienne de l’immeuble . Source : letraindemanu.fr

Et pour conclure, quelques vues nocturnes du module





Photos 2886 à 2890 : Vues nocturnes sur le Modulino 04. Un client du café verbalisé par la gendarmerie. Livraison de Fioul à la menuiserie. Dépannage de gaz dans l’immeuble. Fraxy, le chien du café guette Tigrou le chat de la gardienne de l’immeuble . Source : letraindemanu.fr

Après ces travaux conséquents,  il me faut à présent faire un très grand ménage dans la pièce du train, car c’est un foutoir sans nom…

A suivre :
Ballastage de la voie C et finitions du décor

Emmanuel

¹ L’entreprise STPM existe réellement et est basée en Seine-Saint-Denis.
² Fraxy est le nom de notre premier chien avec mon épouse, un griffon croisé adopté à la SPA en 1991. Sauvé in extrémis d’une gastroentérite hémorragique et de la toux du chenil, il a vécu jusqu’à ses 17 ans. Soit un âge record de 110 ans pour un chien de sa taille. Un sauvetage particulièrement réussi.   

2 commentaires

    1. Le fait d’avoir surélevé la ville permet de mieux mettre en valeur les bâtiments. En plus cela me permettra de fermer la perspective sur le module 05 avec l’entrée dans le tunnel avant le module d’angle et la courbe en R2.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s