Relooking d’une station de gasoil pour le dépôt


Épisode 261 – En décembre 2020, Antoine, un mécène, a offert un locotracteur de manœuvre type Köf à la compagnie. Il me faut donc intégrer une station de distribution du gasoil dans mon dépôt. Relooking d’une maquette Faller.


Il n’y a pas beaucoup de place dans ce petit dépôt. Il me fallait donc une petite station de distribution de gasoil qui puisse s’intégrer sur la voie de tiroir dédiée aux réapprovisionnements. J’ai opté pour la maquette Faller 120145 : elle est d’un coût modique et peu spatiovore.

Photo 2043 : relooking de la station de gasoil pour dépôt Faller 120145. Source : letraindemanu.fr


Travaux de peinture

Cette maquette plastique nécessite malgré tout des travaux de peinture, les couleurs d’origine étant beaucoup trop criardes.

Après avoir assemblé les citernes, toutes les pièces reçoivent une couche de peinture couleur ivoire à la bombe (acrylique) de la marque Marabu, gamme  » Artist  » (la gamme  » Do it !  » n’étant plus distribuée chez Truffaut). Cette première couche me sert d’apprêt. Les citernes conserveront cette couleur avec une seconde couche.

Dans un pot, je prépare un gris standard : 70% blanc de titane + 30% noir de mars (peintures acryliques marque Pébéo)

Le socle est peint en gris « béton chaud » : Dans un autre petit pot, je mélange du gris standard  avec une noisette d’ocre claire.

Les armatures sont peintes en gris « acier » : Dans un autre petit pot, je mélange du gris standard avec une noisette de bleu foncé.

Ces préparations sont diluées à l’alcool à 70° dans des petits pots de sauce soja recyclées (traiteur asiatique). Avec leur couvercle hermétique, ces solutions se conservent sans difficulté plusieurs semaines pour de futurs travaux. Une petite étiquette autocollante identifie la teinte.

Les canalisations, les tôles ondulées et les passerelles sont peintes à la peinture Humbrol en gris « aluminium » légèrement diluée au White-Spirit.

Le volucompteur est peint de couleur jaune à la peinture Humbrol légèrement diluée. Attention, on n’assemble pas encore les deux pièces de ce volucompteur à ce stade.

Montage des armatures

Le montage ne pose pas de difficulté particulière. On installe les armatures de support des citernes sur le socle, les canalisations et les armatures des tôles de protection du poste de distribution.

Photos 2044 et 2045 : montage de la station de gasoil pour dépôt Faller 120145. Source : letraindemanu.fr

On profite de cette étape pour effectuer une première patine aux terres à décor : Ombre naturelle, rouille brune et noir poussière entre-autres. Fixation avec un voile de vernis mat en bombe.

Installation des citernes

Les citernes sont posées sur leur socle puis patinées aux terres à décor avec du noir et du noir poussière pour figurer les écoulements de fuel.

Photos 2046 et 2047 : pose et patine des citernes de la station de gasoil pour dépôt Faller 120145 . Source : letraindemanu.fr

On colle les deux passerelles préalablement patinées et leurs échelles d’accès aux citernes.

Volucompteur

Il est composé de deux pièces : le coffrage et la face avant. Cette dernière est dotée d’une fenêtre pour le cadran. Dans la feuille de décoration jointe, on découpe l’inscription adéquate et on la colle par l’intérieur.

J’y ai pensé trop tard, mais il est possible de rendre ce cadran lumineux avec une petite micro-led CMS insérée dans le volucompteur avant son assemblage. Il y a la place. Pour éviter toute fuite de lumière, l’intérieur du volucompteur devra être peint en noir mat. Les fils pourront être passés dans le socle après avoir foré un petit trou avec une drille à main. L’alimentation de la micro led nécessitera une résistance de 10 KOhms sur le positif (fil le plus long) pour ne pas griller la led et atténuer la luminosité.

Un personnage Preiser, un mécanicien tenant une burette d’huile, est collé sur le socle d’origine, puis un bout de fil électrique noir est collé à une extrémité sur le coté gauche du volucompteur, l’autre extrémité sur le ventre du personnage dans le prolongement de la burette. Cet artifice permet d’obtenir un employé prêt à approvisionner un engin de traction. Le personnage reçoit une légère patine à la terre à décor Ombre naturelle. Ces collages se font avec des gouttes de cyanoacrylate Colle21.

Photo 2048 : pose du volucompteur et du personnage dans la station de gasoil Faller 120145. Source : letraindemanu.fr

Le socle

Mon poste de gasoil ne doit pas être trop près des voies pour laisser un gabarit de libre passage aux locos vapeur : cylindres et écrans pare-fumées. Je confectionne donc un petit socle en carton de 1mm d’épaisseur pour être raccord avec l’allée pavée qui est déjà en place. Un trou est percé à l’arrière du socle pour le passage des câbles des éclairages. Peinture du socle à l’acrylique en gris béton.

Eclairage du poste de distribution

Ayant plusieurs appliques MKD en stock (issues du volumineux don de Jeanne et Olivier), je décide d’en installer deux au niveau du poste de distribution. J’utilise la même technique que pour les appliques précédentes.

Peinture en vert avec une peinture en bombe Marabu gamme  » Do it ! « . Attention, les pièces sont légères et vont bouger sous la pression de la peinture. L’opération se pratique dans une cagette en carton. On laisse sécher.

Les travaux d’électricité sont délicats car les leds pré câblées ont des fils très fins et donc très fragiles. On prend son temps et on utilise si besoin une loupe sur pied.

Préparation des micro-leds CMS pré câblées blanc chaud achetées chez notre ami Lapierre Modélisme, détaillant sérieux et efficace. Les extrémités sont soudées à du fil électrique puis protégées par des gaines themorétractables de 0,6 coté led (à insérer sur le fil avant soudure) et de la gaine de 1,6 qui recouvre ainsi en partie la gaine de 0,6.

Photo 2049 : Mise en peinture du socle béton et des appliques, superposition des gaines themorétractables lors du soudage des fils des leds. Source : letraindemanu.fr

Le positif (fil le plus long) est doté d’une résistance de 5,6 KOhms pour que l’éclairage ne soit pas trop puissant. Les fils émaillés sont ensuite peints en noir avec de l’acrylique (Pas de peintures à solvant pour ne pas détruire l’émaillage et créer un court-circuit qui cramerait la led). Les opérations sont répétées à l’identique pour la seconde led. On laisse sécher puis on teste le circuit.

Une led est collée sous chaque applique à la colle vinylique prise rapide. Les appliques sont collées sur chaque poteau de l’abri en tôle. Les fils sont collés sur la tôle et passent derrière le volucompteur.

Un lampadaire

Puisque je suis sur mes travaux d’électricité, je profite de l’occasion pour installer un nouveau lampadaire, entre la grue à eau mobile et la tour de sablage. Les fils du réverbère sont allongés et une résistance de 3,3 KOhms est insérée sur le positif. Une tranchée est creusée dans le Dépron® entre son emplacement et l’orifice des fils du poste de gasoil. Le Dépron® s’avère une sous couche très pratique pour ces travaux complémentaires. Une fois les câbles enfouis, la tour de sablage est définitivement collée avec quelques gouttes de colle cyanoacrylate Colle21.

La maquette du poste de de distribution de gasoil est installée à son emplacement puis collée avec quelque gouttes de colle cyanoacrylate Colle21.

Photo 2050 : Creusement de la tranchée dans le Dépron pour passer les câbles du lampadaire. Source : letraindemanu.fr

Dernières finitions

Une dalle béton, avec une bouche d’égout, pièce issue de vieilles maquettes, est placée entre la tour de sablage et la station de fioul. Elle figurera un regard d’accès aux pompes enterrées. Une armoire technique, elle aussi de récupération, est implantée à droite, du socle de la station de distribution.

Je peins cinq fûts d’huile à la peinture Humbrol rouge puis les patine avec de la terre à décor noir poussière. Un fut est posé à côté du volucompteur, les quatre autres partent dans la remise-atelier béton.

Photo 2051 à 2054 : Aménagement de la station-service et vues de nuits du dépôt. Source : letraindemanu.fr

De la terre naturelle ocre claire et brune est apposée à sec sur les espaces restants, agrémenté d’herbes découpées dans mes tapis MBR. Le tout est humidifié au brumisateur puis encollé à la colle vinylique diluée à 50% d’eau et appliquée en goutte à goutte avec une aiguille intramusculaire montée sur une seringue.

Le chef de dépôt s’apprête à recevoir sa première livraison de gasoil pour remplir les citernes.

Photo 2055 : Première livraison de gasoil traction au dépôt de la compagnie. Source : letraindemanu.fr

Il me reste à prévoir un bac à sable et des extincteurs, ainsi que quelques barrières.

Maintenant il faut penser au parc à charbon pour mes locos vapeur.

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s