Une BR 50 tender-cabine livrée à la compagnie


Épisode 260 – En début d’année, c’est un rituel immuable : avec la parution des nouveautés, les modélistes ferroviaires revendent des pièces de leur collection pour financer de nouvelles acquisitions. Pour les pratiquants au budget contraint qui ne peuvent s’offrir du neuf, c’est une bonne opportunité pour acheter d’anciennes références à des tarifs préférentiels et très souvent en bel état sur le marché de l’occasion. Dans ce mercato annuel du matériel roulant, la CIC a ainsi pu acquérir une locomotive à vapeur mythique  : une BR 50 avec tender-cabine. Une belle pièce.


C’est une locomotive que j’affectionne tout particulièrement depuis quarante-quatre ans, au point d’en avoir possédé trois exemplaires analogiques dans ma précédente vie de modéliste. Même si la première locomotive à vapeur de mon enfance fut une Pacifique 231 type BR 01 de la DB, même si ma collection d’alors comptait de nombreuses variétés d’engins à vapeur, allemands pour la majorité Märklinisme oblige,  la BR 50 avec son tender-cabine a toujours été mon modèle préféré.

Photo 2033 : Locomotive à vapeur Märklïn 37843 Br50 2863 à tender-cabine de la DB. Source : letraindemanu.fr

Quatre années de patience

   « Sans doute bien moins prestigieuse que les récentes 241 du producteur de Göppingen, moins massive qu’une classe  3900 américaine hors de prix et moins racée que les Br10, la Br50 est une locomotive rustique, économique et  polyvalente qui correspond bien à mon caractère où l’utile prime sur l’esthétique »

Est-ce le type Décapod ou son tender-cabine qui m’a attiré, à moins que ce ne soient ces deux caractéristiques conjuguées, il n’en demeure pas moins que cette locomotive a toujours eu une place toute privilégiée dans mon cœur de ferroviphile. L’odeur de leur fumigène a ainsi imprégné toute mon enfance à une époque, antérieure au numérique, où les échappements des cheminées et les attelages Télex® étaient à peu près les seules fonctions des matériels moteur. Ces souvenirs olfactifs enfouis resurgissent telles des réminiscences aux moindres veloutes de ces vapeurs autant artificielles que nocives pour les poumons.

Ceux qui me suivent depuis le début de mes nouvelles aventures le savent puisque j’avais déjà évoqué cette locomotive dans un billet du 4 mai 2017 et titré « Pourquoi créer une compagnie ferroviaire ? » Depuis ma reprise, j’étais à l’affût de cette mythique locomotive sur le marché de la seconde main, un modèle neuf étant totalement inaccessible pour la compagnie comme je le rappelais lors d’une interview accordée au journal local à l’occasion de la cérémonie de réception de la Br01 le 19 décembre dernier.

Photo 2034 : Locomotive à vapeur Märklïn 37843 Br50 2863 à tender-cabine de la DB. Source : letraindemanu.fr

Pendant près de quatre ans donc, je guettais un tel modèle. Une première occasion, il y a quelques mois, n’avait pu se concrétiser faute de financement à l’époque. Une nouvelle opportunité s’est présentée plus récemment sur le Forum 3Rails. Une opportunité assez rare en réalité, de surcroit sur un site où tous les membres se connaissent, de réputation au moins. Les transactions y sont plus sûres et les prix plus raisonnables puisque nous sommes entre pratiquants d’un cercle assez intimiste. Comme les autres modélistes, j’ai donc pris la décision de me dessaisir d’une de mes locomotives pour financer cette acquisition que me tenait tant à cœur. La Br38 patinée et quelques babioles ainsi revendues m’ont permis de dégager un autofinancement suffisant pour saisir cette belle occasion. La Br38 1807 à donc été radiée du service de la CIC et  poursuivra sa longue carrière chez un Märkliniste Séquano-Dionysien qui se relance dans le modélisme.

Photo 2035 : Locomotive à vapeur Märklïn 37843 Br50 2863 à tender-cabine de la DB. Source : letraindemanu.fr

Une locomotive appropriée à la thématique

La Br50 est une locomotive particulièrement adaptée à la ligne de la CIC. Lancée en 1938 juste avant guerre pour répondre aux besoins des lignes moyennes, cette locomotive économique et de faible poids se voulait polyvalente. Essentiellement destinée aux trafics marchandises sur les lignes secondaires, elle devait pouvoir assurer un service à des vitesses équivalentes de 80 km/h aussi bien en marche avant qu’en marche arrière sur des tronçons dépourvus de moyen de retournement, ce qui est le cas sur le réseau de la CIC. Son train de roulement devait lui permettre de circuler sur des lignes faiblement armées (16t/essieu) et aux rayons de courbes serrés.

Photo 2036 : Locomotive à vapeur Märklïn 37843 Br50 2863 à tender-cabine de la DB. Source : letraindemanu.fr

Initialement dotées d’un tender-baignoire, le tender-cabine a été lancé après la Seconde guerre. Ce n’est pas un compartiment de conduite en marche arrière comme on pourrait, à première vue, l’imaginer mais une guérite pour accueillir le chef de train des convois marchandises, l’Allemagne d’après-guerre étant alors sous-dotée en fourgons marchandises d’accompagnement. Cette cabine, très inconfortable car contiguë à la soute à eau et donc ruisselante d’humidité, était aménagée avec une table, un évier, un réchaud et quelques équipements rudimentaires pour accueillir de façon spartiate cet agent en charge du convoi.

Photo 2037 : Locomotive à vapeur Märklïn 37843 Br50 2863 à tender-cabine de la DB. Source : letraindemanu.fr

Utilisée sur les lignes moyennes pour les trains de marchandises, dans les triages ou comme renfort en pousse dans certaines régions accidentées, du fait de sa polyvalence, cette locomotive à également eu en charge la traction de trains voyageurs sur les lignes secondaires.

Photo 2038 : Locomotive à vapeur Märklïn 37843 Br50 2863 à tender-cabine de la DB. Source : letraindemanu.fr

23 fonctions en DCC

La Br50 2863 a été produite par Märklin sous la référence 37843  en 2009. C’est un modèle MHI commercialisé à l’occasion du 150ème anniversaire de la marque allemande. Le décodeur Mfx d’origine (aux 11 fonctions) ayant lâché, l’ancien propriétaire l’a remplacé par un ESU Locksound V4.0 avec 23 fonctions (f0 à f22). Un remplacement bienvenu qui upgrade sensiblement la référence. Cette superbe machine, acquise sur le Forum 3Rails dédié aux Märklinistes, est donc particulièrement bien dotée :

• éclairage frontal s’inversant avec le sens de marche et feux rouges,
• fumigène (équipé donc fonctionnel),
• son de moteur,
• attelage télex arrière + cloche,
• feux rouges arrières de stationnement,
• sifflet long,
• sifflet de manœuvre,
• sifflet de départ,
• deux annonces (en allemand)
• et divers sons dont des crissements de rails du plus bel effet lors des passages d’aiguilles, confèrent à ce modèle attrayant un caractère assez spectaculaire.

Il ne manque que l’éclairage des cabines de conduite et du tender, éclairages qui ont été proposés sur d’autres références de cette locomotive.

Photos 2039 à 2041 : Locomotive à vapeur Märklïn 37843 Br50 2863 à tender-cabine de la DB. Source : letraindemanu.fr

Il n’en demeure pas moins que cette belle machine sied à ravir à la thématique industrielle du réseau de la CIC où elle a depuis fait ses premiers tours de roues en vue de recevoir son agrément. Le chef de dépôt lui a d’ailleurs attribué son garage sur la voie avec remise en briques où stationne déjà la Br01. Elle est bien-sûr passée à l’atelier peinture pour recevoir sa première couche de patine « poussières« . Le charbon a été quant à lui largement patiné aux terres à décor « noir » et « noir poussière« . Il faudra peut-être lui adjoindre un peu de « boues » et « crasses d’huile » mais je souhaite garder la main légère car les locomotives étaient finalement assez bien entretenues par leur équipe. J’ai profité de ce démontage pour ajouter mécanicien et chauffeur sur le tender, ainsi qu’un chef de train dans la cabine, chef de train largement amputé au niveau du torse et collé sur un plancher en carton fixé sous les vitres, le décodeur et le haut-parleur monopolisant presque tout le volume du tender. Un attelage court a été posé à l’avant pour effectuer des trajets tender en avant comme dans la réalité sur les lignes sans possibilité de retournement.

Photo 2138 : Locomotive à vapeur Märklïn 37843 Br50 2863 à tender-cabine de la DB. Source : letraindemanu sur Canalblog

A ce jour, la Br50 2863 est la locomotive la plus équipée de la compagnie. La Mobile Station 2 upgradée par Antoine92 récemment s’avère très utile pour piloter cette machine et accéder à toutes les fonctions sous une seule adresse.

Nul doute que l’ équipe affectée à cet engin de traction va être très sollicitée à l’avenir.

Je remercie notre ami Ceyliacharlyne du forum pour cette mutation réussie.

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s