En vidéos : Ballastage de la voie C Märklin / Trix


Épisode 315 • Le ballastage de la voie C est une étape fastidieuse, mais le résultat vaut le temps passé pour embellir cette voie initialement inesthétique.


Comme dirait notre amie Julie sur le Forum 3 rails, « la voie C… comme chiant ». Car, si la voie C Märklin, et son équivalent Trix en 2 rails, sont une voie mécaniquement pratique et électriquement fiable, il faut bien reconnaître que sur le plan esthétique, nous sommes loin des standards de ce XXIe siècle, plus proche du « train-jouet » que du  « modélisme d’atmosphère ». L’étape fastidieuse d’embellissement est donc inévitable.


Photo 2620 : Tutoriel ballastage de la voie Märklin C. Source : letraindemanu.fr

Rébarbatif mais facile

Si le ballastage d’une voie Ho « classique », c’est à dire sans ballast intégré, est déjà une étape rebutante pour certains, le ballastage de la voie C Märklin / Trix l’est plus encore, car nous allons devoir travailler avec du gravier pour l’échelle N. En effet, avec son ballast plastique moche, l’espace entre le haut des traverses et le ballast est trop fin pour accepter des graviers Ho. Plus fins et donc plus légers, ces graviers nécessitent un travail de précision.

Rebutant car nous allons devoir travailler traverse par traverse. C’est long et répétitif. Il faut travailler par petites sections, d’une cinquantaine de centimètres. Le travail, même s’il est finalement assez simple, nécessite d’être soigneux et donc de bien se concentrer.

Peinture des traverses

En premier lieu, je peins en noir le sol de chaque côté de la voie. Il faut en effet camoufler la couleur blanche du Dépron™ dans lequel la voie à été encastrée (voir l’épisode précédent : pose de la voie). Pour mémoire, les flancs de rails avaient été peints à cette étape.


Photo 2621 : Tutoriel ballastage de la voie Märklin C. Peinture noire sur le Dépron le long des voies. Les flancs de rails ont été peints auparavant. Source : letraindemanu.fr

Il faut ensuite peindre les traverses. Cela nécessite d’être précis, en particulier sur la voie C Märklin, pour ne pas déposer de peinture sur les picots centraux. Ce sera donc plus simple sur la version Trix 2 rails. Si vous débordez sur le ballast plastique, pas de soucis, puisque celui-ci sera ensuite recouvert de graviers. N’abusez pas non plus ! J’ai utilisé un pinceau 3/0 et une peinture acrylique marron non diluée de chez Amsterdam. Le résultat est un peu décevant : pas assez marron à mon goût. N’hésitez pas à faire des essais sur de vieux coupons, car une fois le ballast posé c’est beaucoup plus compliqué de faire des retouches. On nettoie les dessus des rails avec un petit coton-tige imbibé d’alcool à 70°. On laisse sécher une journée car nous allons ultérieurement travailler avec de la colle diluée à l’eau.

Le choix du ballast

On travaille avec des graviers pour échelle N. Beaucoup de Märklinistes choisissent une couleur semblable à la couleur d’origine du coupon. En fait, c’est un peu selon vos goûts personnels. Dans la réalité, la couleur du ballast varie beaucoup selon les approvisionnements, les régions, l’ancienneté de sa pose et le type de circulations. Il est possible de panacher vos graviers selon vos tronçons (voie principale, voie secondaire, embranchement particulier,..). Il est aussi possible de varier plusieurs sachets pour obtenir une teinte personnelle. Enfin, comme dans la réalité, certaines portions d’une même voie peuvent avoir des graviers plus anciens ou plus récents selon les réfections et les travaux de renouvellement. Donc faites-vous plaisir ! J’ai opté pour un gravier gris clair : Noch 09174.


Photo 2622 : Tutoriel ballastage de la voie Märklin C. Ballast Noch 09174 pour échelle N. Source : Internet

En plus du ballast, il vous faudra un peu de sable naturel très fin pour réaliser les éventuelles pistes pour le personnel. Pour la végétation aux abords immédiats de la voie, j’ai opté pour des tapis herbeux de chez MBR et MiniNatur. Ils sont faciles à travailler et d’un excellent rapport qualité/prix.

Passage planchéié

Certaines portions de voie seront équipées d’un passage planchéié : passage des personnels ou traversée de voyageurs. Il doivent être définis dès cette étape puisqu’il ne faut pas ballaster la voie à leur endroit. On évite de les installer sur les aiguilles. Dans mon cas, il m’en faut un sur la voie principale (largeur 15 mm) à proximité du signal pour accéder à son armoire. Il m’en faudra un second, plus large (40 mm), en face du futur BV, sur le voie d’évitement pour permettre l’accès des voyageurs au quai central.

La pose du ballast

Plus on est précis pour la dépose des graviers, plus l’étape suivante est facile. J’utilise un petit pot à verrine en plastique carré et je verse par l’un des coins en tapotant légèrement le récipient. Je commence par déposer entre les traverses, entre les rails, en évitant autant que faire se peut d’en mettre sur les traverses elles-mêmes. J’égalise grossièrement avec l’index.


Photo 2623 : Tutoriel ballastage de la voie Märklin C. dépose du Ballast Noch 09174 pour échelle N. Source : letraindemanu.fr


Photo 2624 : Tutoriel ballastage de la voie Märklin C. Tassement du Ballast Noch 09174 pour échelle N avec une chute de Dépron. Source : letraindemanu.fr

Ensuite, je passe un pinceau fin à poils souples sur les flancs internes des rails. Avec mon pinceau 3/0 sec, je débarrasse les traverses des graviers. Il faut être délicat pour que les grains retombent entre les traverses. On veille à ce qu’aucun grain ne subsiste, surtout dans la version Märklin.

La phase suivante consiste à déposer le ballast à l’extérieur. Là encore, on commence par les espaces inter-traverses près des rails. Avec le pinceau 3/0, on nettoie les traverses. Puis on dépose les graviers plus bas.


Photo 2625 : Tutoriel ballastage de la voie Märklin C. Nettoyage des traverses. Source : letraindemanu.fr

Dans ma gare, je veux que les bords de la voie soient bien rectilignes et ne débordent pas trop puisque, du coté fond de décor, la pose d’un quai central est prévue ultérieurement : cette surface doit rester absolument vierge. Je m’aide donc d’un petit tasseau. A ce stade, les graviers sont posés proprement, mais pas encore fixés.

Piste

Coté spectateur, je vais profiter du ballastage pour mettre en place une piste pour le personnel, coté Ouest pour accéder à l’armoire technique du signal, et de la végétation sur le reste.

Sable fin et terre naturels sont déposés selon la même technique que le ballast. On verse délicatement, on tasse un peu avec la tranche d’une chute de Dépron™, on peaufine les bords au pinceau.

Collage

On humidifie la zone à coller au brumisateur.  Là encore on travaille par petites surfaces. Puis, avec une aiguille intramusculaire (Embout vert) je dépose, avec une seringue, de la colle vinylique diluée à 50% d’eau chaude avec une ou deux gouttes de produit vaisselle. L’aiguille permet de verser la colle avec beaucoup de précision en goutte à goutte. La colle s’infiltre par capillarité.

Ma voie C est métamorphosée. Sur la photo ci-dessous, l’aspirateur n’a pas encore été passé. Il faut attendre 24 à 48 h pour un séchage complet.


Photo 2626 : Tutoriel ballastage de la voie Märklin C. La voie principale de la gare Saint-Gisèle est enfin ballastée.. Source : letraindemanu.fr

A suivre : passage planchéié.

Ci-dessous, je vous invite à découvrir une vidéo qui reprend plus en détails cette technique dont je me suis inspirée.

Vous pourrez également trouver des conseils sur le retour d’expérience de Vincent sur le Forum 3 rails.

Emmanuel

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s