Le guidon d’arrêt : un signal trop rare sur nos réseaux


Episode 293 – Le guidon d’arrêt est un signal rarement représenté sur nos réseaux. Pourtant, il aurait bien sa place sur bon nombre de nos réalisations.


Le guidon d’arrêt (GA dans la suite du texte) est un signal d’arrêt inventé par le PLM pour, à l’époque, protéger les manœuvres en gare. Il peut être utilisé aussi bien sur voie principale que sur voie de service.

Fermé, il ne pouvait être abordé qu’à vitesse réduite, en marche à vue ou en marche en manœuvre. Pour l’annoncer à distance suffisante d’arrêt, il était donc précédé d’un disque (plus familièrement appelé « disque rouge » en raison de sa cible circulaire rouge en version mécanique) fermé imposant un arrêt différé. Le guidon d’arrêt fermé impose au conducteur l’arrêt avant le signal.

Le GA n’est pas un signal de cantonnement.

Photo 2483 : Le Guidon d’arrêt, version lumineux et version mécanique. Source : Internet

• En version mécanique :
– le signal fermé présente une aile rouge déployée horizontalement associée à un feu rouge.
– le signal ouvert ne présente rien car l’aile rouge est rabattue verticalement derrière un cache noir et le feu rouge est éteint.

• En version lumineuse :
– le signal fermé présente une bande rouge allumée.
– le signal ouvert est éteint.

Implantation

Le GA peut être implanté à peu près partout où un signal d’arrêt à main serait fréquemment utilisé en prenant toutefois en considération que ce signal ne peut être abordé qu’en marche à vue ou marche en manœuvre ce qui suppose une signalisation spécifique en amont : Disque fermé ou feu blanc de manœuvre.

Sur une ligne principale, le GA peut être installé pour protéger des manœuvres. Il sera alors précédé d’un disque. Il peut s’agir de protéger des mouvements dans une gare mais peut aussi protéger les manœuvres sur un embranchement particulier de pleine ligne. Il sera alors combiné à un disque en amont.

Le GA peut être également implanté pour protéger la pédale de déclenchement d’un passage à niveau.

Sur les voies de service, le GA est implanté pour protéger un point à ne pas dépasser. Dans ce cas de voie de service, le signal précédent pourra être un feu blanc de marche en manœuvre.

Sur le réseau modèle

C’est un signal idéal sur nos réseaux pour représenter les cas précités, en particulier sur des voies uniques avec des petites gares rurales ou des embranchements particuliers. La plupart des modélistes ont sur leur réseau un passage à niveau qui pourra justifier un tel signal, d’autant si le PN est à proximité immédiate d’un établissement.

Photo 2484 : Le Guidon d’arrêt, version mécanique, protège le passage à niveau sur le réseau Chinon Saint-Jacques Source : Forum Loco-revue

Sur mon réseau, je tenais absolument à ce que ce signal soit bien visible du spectateur. J’ai donc décidé de l’implanter à Cordon-les-bains en direction du dépôt. Il sera ainsi visible par la face latérale du module 4. On suppose qu’il est annoncé à distance par un disque et qu’il protège les manœuvres en sortie de dépôt. Le modélisme est parfois une succession de compromis avec la réalité.

Les fournisseurs

Peu de fournisseurs proposent ce signal sur catalogue. On trouve notamment  :

● l’artisan Décapod qui vend une version signal Ho lumineux en kit maillechort et laiton pour une douzaine d’euros ;

● l’artisan CJ Modèles vend une version signal HO mécanique en kit en maillechort pour une trentaine d’euros.

● le modéliste Guydu66 propose un guidon d’arrêt version signal lumineux Ho tout monté.

Certains autres fournisseurs sont susceptibles de réaliser des signaux sur commande. il conviendra peut-être alors de vous regrouper pour obtenir des tarifs plus intéressants (en passant par un club ou un forum par exemple).

Le signal de Cordon-les-Bains

Le guidon d’arrêt installé à Cordon-les-Bains est un signal lumineux qui m’a été offert il y a quelques mois par Alain Sénès, alias Moduleho sur les réseaux sociaux et les forums. C’est un signal qui a été fabriqué il y a plusieurs années sur commande (signal hors catalogue) par le Fournisseur Leb-Modélisme.

Avertissement : il est important de préciser que l’exemplaire qui vous est présenté dans cet article est aujourd’hui techniquement obsolète. Même si Leb-Modélisme a conservé le judicieux principe des signaux brochables dans ses productions actuelles, les nouvelles platines électroniques ont été entièrement repensées et sont totalement différentes. Avec un corps cylindrique, ces nouvelles générations de pieds sont bien plus simples à installer dans le décor puisqu’une mèche à bois suffit. Ces pieds électroniques existent en versions analogiques et numériques.

Pour en revenir à mon signal déjà ancien, il se compose donc d’une platine rectangulaire commune aux différents signaux et du signal qui y est est ensuite broché.


Photo 2485 : Le Guidon d’arrêt ancienne génération fabriqué par Leb-Modélisme. Source : letraindemanu.fr

La platine électronique était fournie avec un support en résine. J’ai simplement confectionné deux pièces dans du MDF de 3mm pour épaissir ce support et faciliter son intégration dans le décor par collage à l’extrémité du futur quai de la halte.

Un cache imitation ballast vient ensuite se poser au pied du signal.


Photo 2486 : Le Guidon d’arrêt et son ancienne plaque support.  Source : letraindemanu.fr

S’agissant d’une platine analogique, le branchement est fondamentalement simple puisqu’il suffit d’y amener du courant continu en 12V : La masse sur la broche correspondante et le positif sur la broche du sémaphore. Le circuit est connecté à un interrupteur installé sur un petit TCC déporté en face avant du module, associé à une led rouge de rappel.

Le signal en lui-même est joliment reproduit et est du plus bel effet.


Photos 2487 et 2488 : Le Guidon d’arrêt à l’extrémité du futur quai de Cordon-les-Bains en direction du dépôt et de Z.I. Nord.  Source : letraindemanu.fr

Il ne me reste plus qu’à terminer son intégration au décor, étape qui sera réalisée lors de la pose du futur quai. Les lampadaires du quai sont en cours d’installation. je profiterai de l’occasion pour installer armoire technique et caisses à piles.

Les signaux Leb-Modélisme

Les signaux Leb-Modélisme sont basés sur le principe des signaux brochables sur une platine électronique, ce qui est extrêmement pratique pour les branchement et l’implantation sur site. Sur le plan tarifaire, ces signaux sont bien positionnés sur le marché, comme je l’avais indiqué dans l’article 46 consacré aux fournisseurs de signalisation.

Je vous invite donc à (re)découvrir cette production sur le site officiel du fournisseur. Vous y trouverez par ailleurs plusieurs documents PDF sur les caractéristiques techniques et les branchements.

Emmanuel
Cet article ne présente aucun caractère publicitaire et est rédigé en toute indépendance éditoriale.

3 commentaires

    1. C’est effectivement un beau signal. Le principe du signal qui se broche sur une platine électronique est très intéressant puisque le signal peut se retirer de sa base. Des lors que la platine est correctement connectée (analogique) ou paramétrée (digital), on peut donc changer de signal facilement : casse, modification de tracé,… Autre avantage, cela se démonte facilement pour nettoyer le réseau.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s