Déraillement d’un TGV : une vingtaine de blessés dont une en urgence absolue


Episode 206 – Une rame TGV à déraillé ce matin près de Saverne dans le Bas-Rhin. Le bilan provisoire fait état de 21 blessés dont un en urgence absolue. 


Mise à jour 05 mars 2020, 17h10

Accident rare. Le TGV 2350 parti de Strasbourg à 7h19 en direction de Paris avec près de 350 passagers à son bord à déraillé ce matin vers 7h45 à la hauteur d’Ingenheim, peu avant Saverne, dans le Bas-Rhin. Après les intempéries de ces derniers jours, un glissement de terrain semble être à l’origine de l’accident.  Il s’agit plus précisément d’une importante section de talus qui s’est détachée et à débordé sur la voie de circulation de la rame. Ce sinistre n’est pas sans rappeler l’accident de RER survenu dans des circonstances similaires en juin 2018, même s’il s’agissait alors d’un affaissement de la voie.

Un important dispositif de secours a été déployé sur site avec 92 sapeurs-pompiers venus à bord de 37 engins. Le conducteur de la rame aurait eu, selon la SNCF, le temps d’actionner le freinage d’urgence, ce qui a limité l’impact. Il a été grièvement blessé et a été évacué en état d’urgence absolue par l’hélicoptère Dragon 67. En début d’après-midi il était annoncé que la vie du conducteur n’était plus menacée. Il souffrirait d’un traumatisme thoracique et d’une fracture de la clavicule.

Crédit photo : Source SNCF

La conception de la rame limite les dégâts 

Fort de sa conception originale, la rame TVG ne s’est ni disloquée ni couchée malgré la sortie des rails de la motrice et des premières voitures. Elle n’a pas non plus heurté de poteau de caténaire car l’obstacle l’a déporté sur l’entre-voie. Par miracle, aucun train n’arrivait en sens inverse. On ne dénombre, selon un bilan qui pourrait évoluer, qu’une vingtaine de blessés en urgence relative parmi les passagers dont un contrôleur du train qui aurait subi un traumatisme dorsal. La circulation des trains est interrompue dans les deux sens. La SNCF a affrété des cars pour acheminer ses clients indemnes.

La grue Kirow basée a Dijon Périgny a été acheminée pour rejoindre le lieu de relevage. L’enquête devra déterminer les causes précises de l’accident et déterminer les circonstances de cette rupture soudaine du relief.

Cet accident survient moins de cinq ans après le déraillement d’une rame de TGV d’essai  près d’Eckwersheim le 14 novembre 2015 qui avait fait 11 victimes et 21 blessés graves.

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s