Fond de décor du dépôt : première végétation du talus



Épisode 199 – Après peinture d’un fond de décor orageux pour mon module dépôt, je fabrique un talus avec arbres et buissons. Petite promenade au parc pour glaner des matières naturelles.


Poursuite des travaux sur le fond de décor du module 2, le module dépôt intitulé « ZI Est ». Après avoir peint un ciel orageux, je travaille sur le talus arboré, véritable fond de décor tridimensionnel.

Photo 1415 : Construction d’un talus pour fond de décor du module dépôt. Source : letraindemanu.fr

Polystyrène enduit de plâtre 

Le talus est confectionné dans du polystyrène d’emballage, matière première que l’on trouve très facilement aux encombrants. Je choisis deux morceaux de 132 cm de long et de 23 mm d’épaisseur, collés à la colle vinylique à prise rapide étalée au pinceau. Je mets sous presse entre deux chutes de contreplaqué et laisse sécher.

Ensuite, je façonne le haut du talus avec de papier de verre à gros grains pour obtenir une pente, mais irrégulière : hauteur 45 mm en face avant et 65 mm en face arrière. Préparez l’aspirateur pour avaler toutes les billes que vous allez occasionner. Puis, mouillez le dessus du talus avec un pulvérisateur.

Je prépare alors une solution de plâtre composée d’un volume d’eau, de deux volumes de plâtre à modeler et d’un peu de colle vinylique. Cette préparation à peine crémeuse est appliquée avec un gros pinceau. Les premières passes sont un peu liquides. Progressivement, la solution devient plus pâteuse permettant d’épaissir l’enduit. J’en profite pour créer des reliefs qui figureront un sol avec des rochers. Ces rochers sont peints avec différentes teintes de gris : du gris clair sur le dessus, des gris plus foncés dans les creux. Des retouches seront possibles ultérieurement.

Au cours de mes balades, j’ai glané quelques graviers qui feront office de rochers naturels.

Photo 1416 : Le talus en fond de décor à reçu sa première couche de peinture. Il n’est pas encore collé définitivement. Source : letraindemanu.fr

Feuilles naturelles pour sol automnal

Lors de mes balades avec Blacky au parc, j’en profite pour remplir un sac de feuilles mortes sèches. Je récupère aussi diverses brindilles pour mes futurs arbres et buissons, ainsi que des graviers. De retour dans mon antre, les feuilles mortes sont passées au mixer.

Le sol de mon talus est encollé avec de la colle vinylique à peine diluée et teintée avec de l’Ombre brûlée. J’y dépose mes feuilles passées au mixer pour créer un sol automnal.

Photo 1417 : Mise en peinture des sol et première couche de végétation automnale. Source : letraindemanu.fr

De la végétation est ensuite déposée. Pour ce faire, j’utilise de l‘herbe de marque MBR, référence 55-0012 achetée chez Maketis lors du salon Saint-Mandé 2019. Un très beau produit, avec un excellent rapport qualité / prix. Très pratique d’utilisation, le tapis se déchire pour prélever des touffes de différentes tailles. Elles sont collées à la colle blanche non diluée déposée au pinceau sur le verso. Lorsque toute cette végétation est en place, je verse de la colle vinylique (diluée à 50% d’eau chaude et une goutte de produit lave-vaisselle) à la base des touffes avec une aiguille intramusculaire montée sur une seringue. Cette opération rappelle le procédé utilisé pour le ballastage des voies. Je laisse sécher le tout une journée complète.

Photos 1418 à 1421 : Première végétation sur le talus du fond de décor, module dépôt. Source : letraindemanu.fr

A suivre : les arbres du talus

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s