Signalisation : Armoires et caisses à piles


letraindemanu logo tuto

Épisode 69 – La signalisation ferroviaire ne se limite pas aux seuls signaux. Elle nécessite également de nombreux accessoires pour son bon fonctionnement, environnement qu’il est possible de reproduire pour un faible coût.


La sortie Est de ma « Z.I. Nord » est équipée de deux cibles lumineuses à cinq feux pouvant présenter le carré, la voie libre et le feu blanc (clignotant) de manœuvre. L’avertissement n’a ici pas lieu d’être. Ces signaux nécessitent, dans la réalité, des relais et une alimentation électrique regroupés dans une armoire électrotechnique, ainsi qu’une caisse à accus (ou caisse à piles) servant d’alimentation de secours en cas de panne d’alimentation. Ces deux éléments peuvent être reproduits facilement et contribuent au réalisme du réseau.

Accessoires PN Sud Modélisme

Pour mes signaux, j’ai choisi :

  • – Des armoires électriques mixtes en fibrociment et métal vendues par sachet de deux. Modèles en résine, il s’agit de la référence PN Sud Modélisme 0803 (5 € les deux).
  • – Des caisses à piles : vendues par PN Sud Modélisme par sachet de quatre (deux petites et deux grandes) sous la référence PN0804 (5 € les quatre). Il s’agit également d’accessoires en résine.


Photo 356 : Accessoires de signalisation ferroviaire commandés chez ARA Production. Source : letraindemanu.fr

Tous ces accessoires ont été achetés chez ARA Production. Commandés le vendredi après-midi, reçus le mardi matin. On ne peut pas faire plus vite. Avec une gourmandise et un petit mot manuscrit pour me souhaiter de bonnes fêtes, en prime. Efficacité allemande mais en version française. J’apprécie et recommande avec plaisir.

Préparation

Tous ces accessoires nécessitent d’être ébarbés pour ôter les ergots et bavures de moulage, comme sur les maquettes plastique. Le travail se fait au cutter et au papier de verre.

Il faut ensuite bien nettoyer les pièces avec un produit dégraissant puis les rincer et laisser sécher.


Photos 357 : Dégrappage et nettoyage des pièces en résine. Source : letraindemanu.fr

Mise en peinture

L’idéal est d’appliquer une couche d’apprêt. Personnellement je n’en ai pas. Je m’en suis donc passé.

La mise en peinture a été faite avec de la peinture Humbrol de couleur grise (N° 140). Je peins l’ensemble des pièces. A noter que mes peintures acryliques habituelles ne sont pas compatibles avec la résine.


Photo 358 : Mise en peinture des armoires et caisses à piles avec de la peinture Humbrol. Source : letraindemanu.fr

J’applique ensuite un lavis très dilué d’ « Ombre naturelle » sur les pièces en relief (poignées, charnières, grilles, relief des plaques de fibrociment) ainsi que les  reliefs négatifs (creux et jointures).  Cette seconde couche est un lavis d’acrylique dilué à l’alcool à 70°.

Patine

La patine se fait avec des terres à décor.

  • Un peu de « rouge brique » pour simuler des taches de rouille sur les caisses à piles.
  • De l’ « ocre clair » sur les soubassements des caisses à piles et la base des armoires.
  • Du « vert mousse » sur les extrémités de soubassement des caisses à accus.
  • Du « noir poussière » sur tous les éléments, en insistant sur les reliefs positifs et négatif (comme le lavis).
  • Un voile de vernis mat en bombe est ensuite appliqué pour fixer la patine et protéger de la poussière.


Photo 359 : patine des armoires et caisses à piles. Source : letraindemanu.fr

Montage

Le montage des pièces est très réduit puisqu’il suffit de coller les caisses à piles sur leur support. Le collage se fait à la colle cyanoacrylate.

Câblage

S’il est admis que les connexions électrotechniques des armoires se font au niveau de la dalle et ne sont donc pas visibles, il est en revanche indispensable de représenter le câblage des caisses à accus d’autant qu’elles sont sur un piètement surélevé (sans doute pour éviter l’infiltration d’eau lors des fortes pluies). Un simple fil électrique de 0,14 de couleur noire pourra figurer les liaisons électriques avec le signal.

Implantation : attention à la sécurité des agents

En pleine ligne, on trouve généralement une armoire et une caisse à piles par signal. La taille de la caisse à pile dépend du temps de secours prévu.

Sur les installations plus complexes, ces installations peuvent regrouper plusieurs signaux. Les armoires peuvent alors être remplacées par un bâtiment léger.

Pour ce qui concerne l’implantation des armoires, les portes d’accès ne sont jamais du coté de la voie pour d’évidentes raisons de sécurité des personnels. De même ces installations ne sont jamais implantées sur la piste mais en débord de celle-ci, pour les mêmes motifs. Il est même envisageable d’ajouter des barrières de sécurité à proximité toujours dans l’esprit de protéger les agents. Les éléments sont collés à leur emplacement définitif à la colle cyanoacrylate.


Photo 36 : Les armoires et caisses à piles à leur emplacement définitif. source : letraindemanu.fr

N’ayant utilisé que les deux grandes caisses à piles, il m’en reste donc deux petites que j’utiliserai sur des signaux ultérieurs.

Mes deux carrés sont désormais équipés de leurs indispensables accessoires. Il ne leur manque plus que leur plaque d’identification et une flèche pour le carré implanté à droite.

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s