Coup de gueule sur les prix : Réponse à un lecteur de Loco-Revue


Épisode 45 – A l’évidence, à lire nos revues préférées, force est de constater que la plupart des modélistes disposent d’un budget bien supérieur au mien. Mais de là à critiquer les pratiquants à petits budgets, de surcroit dans les colonnes d’une revue spécialisée, sans doute un pas a-t-il été franchi dans le mépris. De tels propos ne peuvent rester sans réponse.



Dans le n°840 de Loco-Revue (juillet 2017), Daniel Marcilly s’est exprimé au sujet des prix dans la rubrique « Nos lecteurs nous écrivent« . Dans un billet que je suppose publié en intégralité sous le titre « Effaré », l’auteur y déclare : « (…) Je suis en effet effaré de voir que des gens cherchent à gagner 10 ou 20 euros sur le prix d’une machine à plus de 200 euros et vont l’acheter par correspondance plutôt que chez le détaillant du coin. Ne croyez-vous pas que quand on a 200 euros à mettre dans du train miniature, on n’a pas 220 ou même 250 euros pour se faire plaisir ? Je crois vraiment que le soucis est ailleurs. En disant « c’est trop cher », ils justifient le fait de ne las acheter, sans doute de ne pas assumer leur plaisir ! Mais c’est une autre histoire « .

La lecture de ce billet m’a quelque peu irrité tant il semble ignorer la réalité économique de certains modélistes. En effet, il suffit de parcourir les forums pour se rendre vite compte que beaucoup d’entre eux pratiquent leur hobby dans une situation financière tendue voire précaire. Entre les modélistes mineurs, les étudiants aux faibles revenus, les personnes en situation de handicap et j’en oublie, nombre d’entre nous sommes obligés de composer avec un budget plus que contraint. Ce n’est pas un choix comme le laisse sous-entendre l’auteur, mais bien une réalité qui nous est imposée.

Alors, forcément, cela impacte directement nos options d’achats. Lorsqu’un distributeur allemand bien connu propose une locomotive avec un différentiel de 50 euros par rapport a un magasin parisien réputé, il n’y a pas photo, mon choix se portera sur le distributeur allemand, d’autant qu’en terme de délai de livraison, la différence est souvent en faveur du distributeur allemand.

Pour quelle raison devrais-je payer plus cher ? Pour me déplacer dans une boutique où l’accueil est froid et à peine aimable ? Je ne peux même pas prétendre soutenir le « made in France » puisque tous nos modèles industriels sont fabriqués en Asie. Il est clair que certains détaillants privilégient leur marge. Les clients, eux, privilégient leur pouvoir d’achat.

50 euros, c’est quand même 300 de nos anciens francs. Ce n’est pas rien quand on perçoit une pension d’invalidité de seulement 900 euros. Et chacun assume son plaisir avec… les moyens dont il dispose.

Les propos de l’auteur évoquent un autre problème : le « détaillant du coin ».

Car si j’ai la chance d’habiter en région parisienne où quelques détaillants subsistent, c’est loin d’être le cas pour nos collègues modélistes de province qui doivent parfois parcourir une cinquantaine de bornes pour trouver un détaillant plus ou moins bien achalandé.  Et pour beaucoup d’entre eux, l’achat par correspondance n’est plus un choix mais une obligation. Et quitte à commander par internet, pourquoi se priver de bas prix proposés en Allemagne pour une qualité équivalente ?

Alors moi aussi je suis effaré… Effaré par le mépris de certains modélistes fortunés vis-à-vis de leurs collègues plus pauvres.

Emmanuel

14 commentaires

  1. Tout à fait d’accord avec Manu ! Je peux même vous dire, sans honte, que je ne pratique plus cette passion que mon grand-père m’avait « innoculé » et ce, bel et bien à cause du prix des modèles, mais aussi de tout ce qui est décor, personnages, véhicules, etc… merci de votre coup de gueule, il est tout à fait d’actualité ! !
    Bien à vous FabB

    Aimé par 1 personne

    1. Dommage que tu ne pratique plus, car avec ma modeste pension, ma philosophie tend à démonter que notre hobby reste malgré tout un loisir abordable dès lors que l’on se fixe des objectifs raisonnables. Pour ce qui est du matériel roulant, l’option occasions est une bonne alternative car on trouve de jolies machines à des prix acceptables. Coté décor, le recyclage, la débrouillardise et le système D permettent beaucoup de réalisations à moindre coût. Les réseaux de Jean-Pierre, Vincentlj, David,… et le mien (présentés sur ce site) en sont la preuve.

      Bien-sûr, il faut faire l’impasse sur les nouveautés vendues à prix d’or et qui souvent ne sont que des redécorations. Mais l’essentiel est bien de faire rouler des machines et des wagons… fussent-ils d’occasion et donc plus anciens.

      A bientôt sur ces pages

      Aimé par 1 personne

  2. Je réagis longtemps après mais je pense que le problème visiblement n’a pas changé avec les années le soucis c’est que le train reste un hobbit cher et pas qu’un peu les locos bas de gamme type piko (en analogique en tout cas car je ne suis pas en digital) sont franchement très cher pour ce que c’est pour ma part je prèfere attendre et me prendre une autre marque que celle la apres effectivement les moules sont rentabiliser depuis bien longtemps et surtout la qualitée a l’intérieur de la machine est bien en dessous de ce que l’on est capable d’attendre comparé au prix …

    Aimé par 1 personne

    1. Nous pourrions argumenter longtemps sur le prix des locomotives, qui restent le point de référence au fil des décennies. En fait, même si les prix semblent exorbitants, i! Est intéressant de comparer les tarifs internet pratiqués aujourd’hui d’avec les catalogues des années 80/90.

      Pour Märklin, par exemple et puisque je pratique cette marque depuis 1975, on s’aperçoit qu’une locomotive à vapeur de serie T12 (loco-tender de type 130, donc un « petit modèle »), en version digitale de base (sans son) coute environ 120 € alors que le même modèle en analogique des années 85 en valait 650 FF. Ce qui n’est pas un cout faramineux si l’on considère que le moule était moins fin, et que l’électronique s’est rajoutée. Différence de taille, il y a moins de métal et plus de plastique. Plus fin, plus joli, mais moins robuste.

      Pour ce qui est de l’accessibilité de notre hobby, si l’on a la sagesse de ne pas succomber aux dernières nouveautés, souvent en séries limitées à des fins spéculatives, on peut trouver de jolis matériels pour pas trop cher. Plus encore si l’on accepte de s’approvisionner sur le marché de l’occasion. Sur des forums spécialisés (vendeurs plus facilement identifiables que sur des sites généralistes), on peut trouver de très belles pièces en très bel état.

      Chez Roco, par exemple, il existe un coffret de 8 wagons marchandises ( à 2 essieux) pour 50 €. Et c’est du joli matos.

      Un dernier mot sur le marketing : Internet a remplacé les catalogues annuels, avec le beau papier glacé et leur odeur d’imprimerie. Un ami modéliste breton m’a offert deux anciens catalogues Märklin de la période 89/90 avec les tarifs de l’époque. Les feuilleter est un vrai voyage dans le temps. Internet ne peut pas rivaliser.

      Merci de ton intervention
      Emmanuel

      Aimé par 1 personne

      1. oui je suis d’accord après malheuresement dans tout les cas le conssomateurs n’a jamais le choix certains modèles sont effectivement « a bon tarif » mais c’est trop rare pour le coup je pense vraiment que certaines marques sont trop cher pour la qualité du matériel …

        Aimé par 1 personne

  3. Ancien détaillant, j’ai souvent été confronté aux différences de prix et peux déjà en donner deux explications:
    – En dehors des (faibles aujourd’hui) différences de taux de TVA, lors d’achats internes à l’hexagone, nous payons la TVA, ce qui oblige à avoir des frais en plus qu’il faut financer (sans compter l’imposition sur le stock);
    – Les prix de certains distributeurs exclusifs français (que nous ne pouvons souvent pas contourner) sont parfois proches de ceux de détaillants étrangers… et comme il faut bien que nos magasins français gagnent quelque chose…..

    Sinon, concernant les décodeurs sonores, certains fabricants en proposent, avec des sons « généralistes », aux alentours des 40-50 €! Bien sûr, ils ne correspondent pas aux spécifications des machines réelles… mais nombres de « joueurs aux trains miniatures » ne savent faire la différence et, surtout, s’en satisfont malgré tout.

    En France, mais aussi ailleurs dans le monde, nombre d’amateurs de sont pas des modélistes mais, avant tout, des gens qui se font plaisir en jouant au train miniature. Et même s’ils arrivent, parfois, à acheter une « belle pièce », ils continuent avec des attelages à boucle plutôt qu’avec des systèmes « plus réalistes ».

    Aimé par 1 personne

    1. On peut entendre tes arguments économiques mais, pour l’acheteur final, on ne peut pas prétendre que 20, 30 voire 50 € d’écart ce n’est rien. 10 à 15% c’est beaucoup !

      Un simple exemple avec les éléments de voie pour ZI Nord (6 mètres de coupons et 5 Aiguillages élancés, sans moteur) ca fait un differentiel de plus de 40 à 50 € entre un fournisseur allemand et un détaillant parisien. Pour cette commande, pas de frais de port en sus et une livraison en quatre jours ouvrés.

      Pour le 6e aiguillage d’une trentaine d’euros (5 ou 6 euros d écart), je me suis dit que cela ne valait pas le coup (frais de port en sus). Moralité, j’ai été chez un détaillant parisien… qui ne l’avait pas en stock (c’était juste un aiguillage, pas un modèle hors série !) et me l’a expédié trois semaines plus tard pour un tarif plus cher !

      Et après, on se plaint qu’on achète à l’étranger.

      En plus, je ne parle même pas de l’accueil, hautain et franchement pas souriant ! C’est sur qu’avec mon aiguillage à 30 euros, je ne suis pas intéressant. Donc, vu l’accueil, je ne suis pas vraiment emballé d’y retourner.

      On est loin du temps de Clarel, la Maison des trains, Au Pélican, ou Tous les trains qui savaient passionner (et inciter, forcement !). Et ces gens là aimaient leur boulot. Ou du moins faisaient semblant. Avec tous les clients, pas que les gros.

      Pour ce qui est des modélistes, effectivement, ils ont aussi leur part de responsabilité : entre les compteurs de rivets toujours critiques qui obligent les enseignes à superdetailler, les taupes qui ne partagent rien, même pas leur photos, les grincheux jamais contents, c’est sur que ca n’encourage pas les jeunes à se lancer.

      Les revues ont aussi leur responsabilité : je reste convaincu que le « modélisme d’atmosphère » des années 80 a été très décourageant pour beaucoup qui se disaient « je n’arriverai jamais à faire aussi beau ». Depuis, le tir a été rectifié un peu, mais on a perdu une génération. De toutes façons je n’ai plus les moyens de m’acheter 4 revues de train par mois. Je me contente des hors-série thématiques. Pour l’actu, je vais sur internet.

      Notre fédération aussi à longtemps été trop réservée pour faire connaitre notre loisir au grand public. Aujourd’hui encore, de très nombreuses manifestations sont l’oeuvre de clubs locaux. Y compris sur de grosses manifs.

      Non, aujourd’hui, mon budget bien plus contraint (de beaucoup !), les dépenses sont axés vers les produits techniques indispensables (colles, peintures,…). Et quand j’achete un produit commercial, c’est en expo et auprès d’un créateur artisanal hexagonal. Pour le matériel roulant, j’ai de la chance, des lecteurs me soutiennent dans la démarche. Hormis la première loco achetée neuve, tout le reste est d’occasion, offert par mes followers, toujours en bel etat avec BO et notices. Bien-sûr, ce ne sont pas les dernières nouveautés mais quel plaisir que de les regarder sur mon petit réseau. D’autant que ces matériels ont tous une histoire humaine à raconter.

      Que du plaisir !

      Merci de ton intervention,
      Emmanuel

      Aimé par 1 personne

  4. Tout a fait d’accord, mais nous sommes tous responsible.Nous voulons des modeles super detaille au lieu d’une piece de base que l’on pourrais peaufiner d’apres une photo. Pour le digital les fabricants se sucrent a gogo, il suffit de comparer sans et avec, une solution simple tout le materiel moteur avec prise NEM et il suffira d’ajouter +_40€ et le tour serait joue pour beaucoup d’entre nous.

    Aimé par 1 personne

    1. Étant Markliniste, je n’ai jamais compté les rivets (sic). J’ai toujours privilégié la robustesse et la fiabilité. Aujourd’hui, alors que tout est fabriqué dans les mêmes usines asiatiques, cette approche est à pondérer.

      Mais il est vrai que la solution d’une locomotive avec broche pouvant être digitalisée dans un second temps serait une bonne option. J’aime ma petite loco (je n’en ai qu’une actuellement) sonorisée, mais je comprend parfaitement qu’un modéliste qui fait tourner dix ou quinze machines soit moins attiré par le son.

      Mais je pense quand même que beaucoup de moules sont aujourd’hui rentabilisés depuis longtemps et ne justifient plus certains tarifs exorbitants.

      Peut être faudrait il deux gammes, comme chez Marklin,qui propose certains Locos en gamme start’up : la petite loco avec tender attelé BR 24 avec sons et fumigene pour moins de 200 euros me semble être une piste.

      Merci pour ta visite et tes observations
      Emmanuel

      Aimé par 1 personne

  5. Bonsoir, il me semble que vous avez mal interpréter le courriel du lecteur: il critique surtout le fait de couler les derniers détaillants de petit trains , effectivement plus nombreux à Paris qu’en province, en privilégiant, pour des économies assez faibles, l’achat sur internet (au passage pourquoi pas directement en Chine). Avec ces raisonnement on a réussi à délocaliser toute les fabrications du Jura en Chine…Pour ma part je préfère économiser pour me payer le modèle que je convoite et me l’acheter dans un magasin avec les conseils et le SAV et aussi le test de ma machine sur place. Bien cordialement, et continuez votre site, il est interressant. JP

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir JP,

      Pour ce qui concerne le courriel de ce lecteur, je pense au contraire avoir parfaitement saisi : Ce monsieur, et c’est tant mieux pour lui, ne semble pas être a 20 ou 50€ près pour acheter une machine. Ce n’est pas mon cas ! Je ne jalouse pas sa situation, mais en revanche je suis offusqué par le mépris affiché vis-à-vis de ceux qui comptent chaque mois pour manger. On croirait presque lire les propos de nos femmes et hommes politiques, complètement déconnectés de notre réalité. Et beaucoup de modélistes vivent leur passion, comme moi, avec très peu de moyens.

      Alors oui, 10, 15% de différence de prix, parfois plus, ce n’est pas une « petite » économie. Pour certains c’est une somme substantielle.

      Une somme qui peut permettre d’acquérir un wagon en plus par exemple. Ou simplement de dépenser moins pour ne pas « scuder » ou torpiller le budget familial.

      Pour ce qui concerne le réseau distributeur, il semble que les commerçants portent également une lourde responsabilité dans leur propre disparition. Il est loin le temps du commerçant souriant et aimable ! Les rares fois ou j’y passe, je ne m’attarde plus tellement on a l’impression de les gonfler. Sans parler des stocks dérisoires, des délais de livraisons effarants et des sites internet incomplets et pas à jour. J’y reviendrai dans un prochain article.

      Je n’avais jamais acheté en Allemagne auparavant (lors de ma pratique 1975/2000). Mais quand je me suis relancé, avec 20% d’écart rien que pour les voies, je ne regrette pas mon choix de l’e-commerce en Allemagne : 60€ d’économie, c’est pas loin de 400 de nos anciens francs. Quand même.

      Quant au commerce avec la Chine… Nous risquons d’être entraînés dans un long débat plus politique que modélistique.

      Merci de votre visite et de votre intérêt pour ce site.
      Emmanuel

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour, bravo pour votre réponse à ce monsieur, je ne fais pas de train, mais du HO quand même en dioramas routièrs, agricoles et pompiers. j’habite à la frontière allemande et il est vrai que les prix sont différents et plus attractif. Le peu que l’on puisse gagner peut nous aider à acheter un autre produit.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s