Chargement pour mes tombereaux



Épisode 285 • L’avantage des wagons tombereaux est que l’on peut varier les chargements à l’infini à très peu de frais.


Le modélisme ferroviaire a une particularité : l’isolement qu’il implique, du moins pour ceux qui ont la chance d’avoir leur espace dédié. Et s’il est difficile de quitter la pièce du réseau pour exécuter de gros travaux, il est en revanche bien plus aisé de rester dans le salon familial pour réaliser de petits bricolages. Le montage d’une maquette de bâtiment et les opérations sur le matériel roulant n’en sont que quelques exemples.

Peu d’outils et petit espace de travail

● Pour cette étape, on a besoin de Carton-Plume® 5mm (On peut utiliser aussi du carton-mousse d’autres marques), un cutter à lame neuve (de préférence un X-Acto à lame pointue), de la colle néoprène gel en tube, de la peinture noire et un pinceau plat.

Quelques outils et produits seulement sont suffisants pour concrétiser nos chargements de wagons tombereaux au gré de nos inspirations et de nos matières premières disponibles. De surcroît, il n’y a pas besoin d’une grande surface de travail. Idéal donc pour une petite séance de modélisme dans le salon familial.

Un ami m’ayant offert quatre gros sachets de ballast gris, j’ai immédiatement pensé à confectionner des chargements pour quatre de mes tombereaux, histoire de composer une future livraison à destination de mon entreprise de travaux publics STPM, à moins qu’il ne s’agisse d’une commande de la compagnie pour ses futurs travaux de renouvellement de ballast des voies.

Lorsque l’on façonne de tels chargements, l’idéal est de travailler en série. La partie la plus exigeante étant la découpe des « planchers » qui doit être précise et est spécifique à chaque type de wagon. Pour cette rame, j’ai un Omm 52 et un El-u 061 de la DB Märklïn, un Ommu 44 et un Omu de la DR Roco. Ces quatre wagons ont déjà été patinés par le passé et disposent d’autres chargements amovibles (charbon, bois). je vais donc reprendre la même technique.

Dans du Carton-Plume de 5 mm, je découpe des plaques de la taille intérieure des wagons moins un millimètre. Pour bien calculer ces cotes, il est préférable de mesurer avec un pied à coulisse. A cette étape, il est intéressant de prévoir plusieurs plaques par wagon quitte à en disposer ainsi d’avance pour des chargements ultérieurs. On vérifie que chaque plaque rentre bien dans son wagon de destination.

Sur chaque plaque, on colle de petites cales découpées dans le même Carton-Plume. Ces cales vont surélever le plancher et donc diminuer d’autant le chargement : on économise en matière première et donc en poids.


Photo 2382 : Découpe des plaques de planchers et les cales
. Source : letraindemanu.fr

La face supérieure de chaque plaque est peinte en noir. On laisse sécher.

Mise en place des chargements 

● À cette étape on a besoin de film alimentaire, de colle vinylique, d’eau, d’un brumisateur, d’un petit entonnoir de cuisine, une seringue de 5 ou 10 ml.

On découpe de larges rectangles dans le film alimentaire que l’on place dans les wagons. Les plaques sont insérées dans les tombereaux par-dessus ce film qui protège donc les faces intérieures des wagons.

Photo 2383 : Peinture noire sur la surface des planchers. Source : letraindemanu.fr

On badigeonne le socle de colle vinylique non diluée, puis on dépose à la petite cuillère une première couche de graviers. Avec l’entonnoir, on déverse ensuite les graviers en deux tas. Avec le brumisateur, on humidifie les chargements, puis on verse en goutte à goutte avec la seringue de la colle vinylique diluée à 50% d’eau.


Photos 2384 et 2385 : Mise en place et encollage des graviers. Source : letraindemanu.fr

Les wagons chargés sont ensuite mis de côté pour séchage pendant deux jours minimum.

Une fois bien secs, on retire les chargements grâce au film alimentaire que l’on ôte délicatement mais facilement. Au dos de chaque chargement on inscrit le numéro de wagon.


Photos 2386 et 2387 : Retrait du film alimentaire après séchage du chargement des wagons. Source : letraindemanu.fr

Voilà une jolie rame à destination de la STPM.


Photos 2388 et 2389 : Une rame de wagons tombereaux Ho dans la zone Industrielle Nord. Source : letraindemanu.fr

Il conviendra par la suite de me confectionner un râtelier pour ranger efficacement ces différents chargements. Plateaux, valisettes,… ?

Emmanuel

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s