Relooking d’une citerne à gasoil pour le dépôt


Épisode 264 – Parmi l’important lot offert par Jeanne et Olivier, j’ai retrouvé des éléments d’une citerne Kibri. Je vais la relooker pour augmenter la capacité de stockage du carburant traction dans mon petit dépôt. Cet objet de décor volumineux masquera idéalement la limite du module.


Les pièces sont en vrac, décollées et bien poussiéreuses. Je commence par retirer les étiquettes « Shell » qui sont bien collées. Ponçage et acétone pour retirer ces marques inappropriées au dépôt, puis nettoyage des pièces à l’eau savonneuse avec un pinceau-brosse, rinçage et séchage. La seule tuyauterie est démontée.

Photos 2086 et 2087 : La citerne Kibri, objet des présents travaux. Source : letraindemanu.fr

Peinture

Les quatre pièces sont collées à la colle Faller. La citerne est ensuite repeinte à la peinture Humbrol 140 gris aluminium : trois couches de peinture diluée au White-Spirit pour obtenir une peinture assez fluide.

Socle

Pendant que cette peinture sèche, je confectionne le bac de rétention. En effet, en cas de fuite de la citerne, celle-ci doit être implantée sur une dalle  avec des murets étanches. N’ayant plus de Carton-Plume® pelable (produit idéal pour reproduire un socle en béton), j’utilise un simple carton de 3mm d’épaisseur. Je la découpe en un morceau de 60 x 80 mm.

Pour les murets, je vais utiliser des touillettes en bois de 110 x 9 mm. Ayant leurs bouts arrondis, je découpe deux sections de 60 mm de long et deux sections de 70 mm avec la scie à chantourner électrique. Ces quatre morceaux sont ensuite collés à la colle vinylique à prise rapide pour former un cadre rectangulaire.

Une fois bien collé, j’applique vu Gesso® au pinceau plat sur le socle et sur les faces internes et externes du cadre. Il est ensuite travaillé avec un petit rouleau en mousse qui lui donne un aspect béton. Le Gesso® est un apprêt acrylique pâteux, sorte de peinture blanche très épaisse. On laisse sécher. A la fin du séchage, avec une petite aiguille je trace quelques fissures, puis on peint le tout avec un gris béton acrylique (50% blanc + 25% noir + 25 % ocre claire). On n’oublie pas les tranches supérieures.

Photos 2088 à 2091 : Peinture de la citerne et du socle béton. Source : letraindemanu.fr

Patine

C’est à ce stade que la citerne va être métamorphosée. Je travaille avec des terres à décor (TAD) appliquées à sec avec différents types de pinceaux ronds à poils souples. Toutes les applications se font verticalement du haut vers le bas.

Je débute par une passe d’ Ombre naturelle (ABE 676) sur l’ensemble de la citerne. J’en profite pour passer également sur le socle.

Sur les arrêtes supérieures je passe un peu de blanc (FR décor 19).

Sur quelques parties des parois, j’applique de la rouille en quatre étapes : Oxyde red (Artitec 70.003) en premier, suivi d’une Rouille orange (Artitec 70.001), d’une Rouille brune (Artitec 70.002) et d’un Brun roux (Artitec 70.009). L’ idée est donc de démarrer par la couleur la plus vive puis de finir par la couleur la plus terne, en estompant les différentes teintes.

Je dépose un peu de Noir (Artitec 70.005) sur les robinets.

Je termine avec une passe de Noir poussière (Heico 67 013) sur l’ensemble de la citerne et sur le socle.

Lorsque le tout me convient, je fixe avec un voile de vernis mat en bombe.

La citerne est collée sur le socle et ce dernier est fixé à son emplacement à la colle cyanoacrylate Colle21.

Photos 2092 et 2093 : la citerne Kibri relookée est en place dans le dépôt. Source : letraindemanu sur Canalblog

Il ne manque plus qu’un escalier pour accéder au toit de la citerne et travailler l’environnement de la dalle.

Emmanuel

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s