Un trompe l’œil pour le fond de ma remise-atelier



Épisode 253 – Le fond de ma remise-atelier ne me satisfaisait pas. Un trompe l’œil va lui donner une profondeur artificielle.


Ma remise-atelier en demi-profondeur est au premier plan de mon module dépôt et son intérieur, de surcroît éclairé, est bien visible du spectateur. Mais son fond noir me convient pas. S’il avait été peint en gris, le problème aurait été le même : le manque de profondeur choque les yeux. J’ai évoqué ce problème sur nos forums et c’est finalement Denis alias Cheatay sur le forum Loco-revue qui m’a suggéré l’idée d’un trompe l’œil photographique.  Il m’a même proposé un cliché fort approprié.

Photo 1975 : La remise en demi-profondeur  de chez « Cité miniatures » sur le module dépôt. Source : letraindemanu.fr

Patrimoine de la Seine-Saint-Denis 

Cette photographie d’Antoine Furio date du 27 juin 2003. Captée pour le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, elle est une des nombreuses prises de vues illustrant un article consacré à l’ancien dépôt ferroviaire de la Plaine-Saint-Denis et publié sur le site du Département. Ce cliché montre plus précisément le bâtiment des anciennes forges.

Photo 1976 : Le dépôt ferroviaire de la Plaine-Saint-Denis. Cliché d’Antoine Furio en 2003. Source : Département de la Seine-Saint-Denis.

Il faut reconnaître que la perspective intérieure est assez proche de la remise proposée par « Cités miniatures ».

Photo 1977 : Ma remise Cités miniatures et un tirage N&B de la photo d’Antoine Furio pour un premier essai d’intégration. Source : letraindemanu.fr

J’ai donc fait un tirage en photocopie couleur de cette photographie avec un rapport de 80% afin que la largeur de la photo corresponde à la largeur de mon bâtiment. Puis j’ai découpé le bas de la photo pour supprimer l’ancienne fosse de visite, ma remise en étant dépourvue. Enfin, j’ai découpé la partie haute pour que la photo s’arrête aux charpentes. J’ai ensuite fixé la photographie redimensionnée avec de la colle en bombe.

Le résultat obtenu est plutôt sympa et donne indéniablement un effet de profondeur à cette remise qui n’en a pas beaucoup à l’origine.

Photos 1978 à 1980 : le trompe l’œil mis en place au fond de la remise Cités miniatures. Source : letraindemanu.fr

Un grand merci à notre camarade Denis pour sa contribution qualitative.

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s