Signalétique de la gare et enseignes des entreprises


Épisode 246  – Les usagers de la gare de Marcilly – Z.I. Nord manquaient cruellement d’informations. Cette lacune est désormais comblée avec la pose de la signalétique de quai. J’ai profité de l’occasion pour poser les enseignes des entreprises de la zone industriellePrésentation de la ligne de la CIC.


Depuis l’inauguration de la gare de Marcilly-ZI Nord, les usagers de la ligne étaient un peu perdus faute d’une signalétique de quai appropriée. Les équipes du service Voies & bâtiments ont donc confectionné et posé les panneaux indispensables.

Photo 1874 : Mise en place de la signalétique de la gare Marcilly-ZI Nord. Source : letraindemanu.fr

Le quai est ainsi équipé de cette signalétique indispensable aux voyageurs : Nom de la gare, désignation des quai, synoptique de la ligne et horaires de trains.

Confection

Tous ces panneaux ont été conçus sur le site internet Fotor.com dans sa version de base gratuite. Chacun est d’abord composé individuellement puis, lorsque tous les panneaux ont été créés, ils ont été regroupé en plusieurs exemplaires sur des planches dédiées. Le plus difficile a été de trouver les bonnes dimensions pour concilier des tailles adaptées à l’échelle Ho et une certaine lisibilité sur les photographies du réseau. Les planches ont ensuite été imprimées sur du carton bristol pour leur assurer une certaine rigidité tout en garantissant une faible épaisseur.

Bien-sûr certaines mentions sont parfaitement illisibles comme les horaires des trains ou le synoptique de la ligne. malgré tout leur présence suggestive en permet la compréhension du spectateur.

Synoptique de la ligne 

La ligne de la CIC voit passer un trafic varié. Pour justifier ces circulations, je vous présente la ligne grâce à son synoptique, lisible cette fois.

Photo 1875 : Synoptique de la ligne de la CIC. Source : letraindemanu.fr

L’origine de la ligne est le terminus de Sainte-Gisèle-lès-Bourges. Ce nom est un clin d’œil commémoratif à ma mère décédée en 1992 qui s’appelait Gisèle et dont ma grand-mère maternelle Simone était originaire de Bourges. S’il s’agit du terminus de la ligne, c’est aussi la correspondance avec le réseau SNCF dont le triage par lequel proviennent tous les wagons marchandises qui circulent sur la ligne. Cette gare n’est pas physiquement représentée sur le réseau.

Gare cathédrale Sainte-Joséphine : Cette station non représentée physiquement sur le réseau justifie un fort trafic touristique. Là encore, il s’agit d’un clin d’œil commémoratif à la grand-mère maternelle de mon épouse. Fervente croyante, la cathédrale lui sied à merveille.

Le Val d’Argent : Cette station, qui sera physiquement représentée sur le futur module 5 au sud, accueillera le service des Voies & Bâtiments de la compagnie avec une voie de stockage pour les wagons du service et un bâtiment pour le personnel.

Cordon-les-Bains : Cette halte sera implantée dans un futur module d’angle à droite du dépôt. Le nom est un souvenir du village réel de Cordon dans la Vallée de Chamonix où j’ai passé de nombreux séjours de vacances estivales et hivernales dans mon enfance. J’y ai appris à skier. Ce village montagnard à 850 m d’altitude ne possède pas de gare. Il sera figuré sur le réseau avec quelques jolis chalets de l’artisan Bois-modélisme, probablement en version hivernale et enneigée. Cordon-les-bains justifiera un trafic voyageurs pour accéder aux établissements de cure thermale et aux sanas (nous sommes dans les années 60 pour mémoire).

Marcilly – ZI Est : Halte du dépôt actuellement en construction. J’y reviendrai dans les tous prochains articles puisque la voie est en cours de pose.

Photo 1876 : Plan de voies du dépôt de la compagnie. Source : letraindemanu.fr

Marcilly – ZI Nord : Premier module du réseau, ce diorama vous a été présenté en vidéo dans le précent épisode.

Château de Dame Muriel : Cette halte est physiquement représentée sur le réseau avec le module 3 en cours d’aménagement. C’est un clin d’œil humoristique à l’égard de mon épouse avec laquelle les négociations furent rudes pour obtenir l’autorisation d’extension de la ligne à l’Ouest. Tous deux amoureux des animaux, cette halte desservira un refuge d’une association de protection animale.

Toutes les stations suivantes sont purement fictives et ne servent qu’à justifier la diversité du trafic sur la ligne.

Le terminus Jean-Bernard-de-Bigorre est un clin d’œil commémoratif à mon père décédé en 2004 et dont mon grand-père paternel était originaire de Saint-Pé-de-Bigorre.

Signalétique dans la gare de ZI Nord

Place maintenant aux photos de cette nouvelle signalétique dans la gare de Marcilly – ZI Nord ainsi qu’aux enseignes des entreprises de cette zone industrielle.

Photos 1877 à 1882 : Signalétique dans la gare de Marcilly ZI Nord. Source : letraindemanu.fr

Les entreprises

Menuiserie industrielle Gaston Dubois : Justifiera le transport de bois via les embranchements de la société Laure Noirt ou de la STPM, selon la disponibilité des voies de ces entreprises.

Studios Paul Vermeiren : clin d’œil commémoratif à mon grand-père maternel de cœur, ou plus exactement au second époux de ma grand-mère (assister au mariage de sa grand-mère est un évènement dans la vie d’un jeune garçon), mon grand-père naturel étant décédé très jeune juste après son mariage, quinze jours avant la Seconde Guerre mondiale. Paul Vermeiren, membre de la Grande Loge de France, était cinéaste, essentiellement dans les documentaires et dans le doublage. Il recevra par le rail, via la voie de la STPM, des matières premières pour la confection des décors de cinéma.

Hôtel du Nord : Café, hôtel et restaurant routier, c’est un établissement essentiellement destiné à une clientèle ouvrière.

S.T.P.M. : La Société de Travaux Publics et de Maintenance justifie un gros trafic de wagons en tous genre sur ses deux voies embranchées : celle du fond reçoit les matières premières en wagons tombereaux ou plats (sable, gravier, briques,…) et celle du premier plan les petites fournitures en wagons couverts (plomberie, quincaillerie,…).

Société Laure Noirt : Grossiste en combustibles, cette entreprise justifie la livraison de fuel, gasoil, bois et charbon. Les enseignes, confectionnées par notre ami Vincent Filbiche, ont été posées depuis plusieurs mois déjà.

Photos 1883 à 1887 : Les enseignes des entreprises de la zone industrielle. Source : letraindemanu.fr

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s