Saint-Mandé 2019 : les nouveautés des artisans


Épisode 165 – Le Saint-Mandé Club Ferroviaire (SMCF) organisait, avec le soutien de la MJC de Provins et de la Municipalité, son immanquable rendez-vous ferroviphile du début d’année. Réputée pour son panel particulièrement dense d’acteurs économiques renommés, cette 19ème édition  se distingue des années antérieures par une présence accentuée de réseaux à l’échelle Ho. Dans ce premier opus qui lui est consacrée, je vous propose un panorama des nouveautés qui ont retenu mon attention. Les réseaux feront l’objet d’un tout prochain article.


Rendez-vous incontournable des modélistes en ce début d’année, cette édition s’est inscrite dans la lignée des précédentes pour ce qui concerne son large panel d’acteurs économiques. C’est d’ailleurs cette concentration d’artisans, créateurs et détaillants qui confère à ce salon annuel sa notoriété. Ainsi on a retrouvé la plupart des exposants déjà présents l’année dernière, preuve de la confiance qu’ils accordent aux organisateurs qui ont succédé à Bernard Gazeau.

Communication : le club s’explique

Avant d’évoquer l’actualité dense de nos fournisseurs, je reviens préalablement sur les interrogations suscitées par la politique de communication du SMCF, ou plus exactement sur l’absence de communication concernant les réseaux. Francis, l’un des superviseurs de cette organisation, assume pleinement ce choix en s’appuyant avec humour sur une référence cinématographique : « Lorsque vous allez au cinéma, demandez-vous à ce que l’on vous raconte le film avant ? Non, bien-sûr. C’est pourquoi, depuis la création de ce salon, nous n’avons jamais communiqué sur les réseaux. Il faut que nos visiteurs aient des surprises à découvrir. Je sais que cela a pu susciter parfois des commentaires un peu vifs sur certains forums, mais nos visiteurs nous font majoritairement confiance : ils savent que le SMCF invite chaque année des auteurs individuels ou collectifs avec des œuvres de qualité qui n’ont jamais été présentées à Saint-Mandé. Et nos invités viennent souvent de loin, ce qui permet d’offrir un large éventail de créations aux origines géographiques variées ».

Francis tient d’ailleurs à souligner la stabilité du prix d’entrée à 5 euros alors que le défraiement des réseaux invités augmente chaque année, le SMCF participant aux frais de déplacement et d’hébergement de ces auteurs. On ne peut que se féliciter de cette politique tarifaire modérée.

Les sites : toute une âme

Quant aux sites, dont l’Hôtel-de-ville, parfois détractés pour leur exiguïté au regard de la densité de l’expo, Francis, là encore, assume pleinement les choix du club : « Nous aurions pu déménager dans des lieux saint-mandéens plus vastes mais plus impersonnels. Nos visiteurs apprécient ce cadre, son grand escalier, ses boiseries et ses plafonds. Ce cadre spécifique, c’est l’âme de notre exposition. Les organisateurs tout comme nos visiteurs y sont particulièrement attachés ».

Pour conclure notre échange, Francis a bien volontiers reconnu que l’affluence pouvait être un inconvénient, raison pour laquelle le SMCF a décidé, cette année, d’ouvrir une heure plus tôt. «  Ainsi, nous espérons lisser les entrées et fluidifier les circulations  » précise-t-il. L’argument est pertinent et je dois bien reconnaître que ma visite en ce samedi (de 10h à 16h) a été bien plus agréable que l’année dernière, alors même que le nombre de 800 entrées était atteint en début d’après-midi. C’est une idée à retenir pour l’année prochaine.


Photo 1058 : Les nouveautés des acteurs économiques à l’exposition ferroviaire de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Ces arguments exposés, je vous propose de survoler le panorama de nos acteurs économiques.

Le symbole () attire votre attention sur des enseignes qui feront l’objet de prochaines publications avec des tests et mises en œuvre de produits.


■ Atelier Belle Époque 

Cette enseigne, reprise en septembre dernier par Olivier Taniou et son épouse Gaëlle pour succéder aux époux Quinet, est spécialisée de longue date dans les éléments de décor à différentes échelles avec quelques 500 références proposées. Ces deux modélistes réputés, objets de plusieurs articles dans notre presse spécialisée (« La Biscuiterie Jeannette », « Atmafer »,…), ont décidé de moderniser ce commerce, à commencer par le site internet. Il est vrai qu’il était peu ergonomique, mais surtout, à mon goût, pas assez descriptif sur les produits présentés. Le site sera donc prochainement transféré chez un nouvel hébergeur, se verra doté d’un paiement sécurisé en ligne et sera progressivement restructuré. Je vous tiendrai informés sur ces évolutions structurelles.

Cotés nouveautés, Gaëlle et Olivier proposaient quelques nouvelles références :

– Des panneaux de signalisation ferroviaire à différentes échelles ;
– Un nouveau bâtiment, avec la  » scierie Grimaud  » dont le prototype Ho était exposé à Saint-Mandé ;
– Enfin des planchers et des chargements de camion Ho.


Photos 1059 et 1060 : Le Stand Atelier belle Epoque au salon de Saint-Mandé. Source letraindemanu.fr

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette succession qui permettra de pérenniser cette enseigne appréciée de longue date et souhaitons tous nos vœux de réussite à ce couple dynamique.

() Prochainement : Mise en œuvre de panneaux routiers

Pour Visiter le site ABE28, clichez ICI


■ Lapierre Modélisme

Ce détaillant de produits de décor est spécialisé dans les produits électroniques. Il ne présentait pas de nouveauté particulière à ce salon, mais sa gamme couvre déjà un large éventail de matériels pour donner vie à vos réalisations (leds en tous genres, lampadaires, modules électronique,…) à des prix particulièrement attractifs. Leur site est bien architecturé, ce qui rend la visite ergonomique et agréable. Point fort : les produits y sont présentés avec des descriptions techniques assez complètes.


photo 1061 : Le stand Lapierre Modélisme au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Enfin, il est à noter la réactivité du service client en ligne. Pour l’avoir testé à deux reprises, je confirme cette efficacité avec toujours le soucis de satisfaire le client. Une maison sérieuse que je recommande avec plaisir.

() Prochainement : Mise en œuvre de plusieurs produits d’éclairage

Pour visiter le site Lapierre-modélisme, cliquez ICI


■ Minifer

La jeune enseigne animée par Sylvain Graton étoffe sa gamme de bâtiments en laser-cut.

En N, la  » Maison de Gaston  » a déjà recueilli de nombreux avis favorables sur les forums spécialisés en N. Dans le même esprit, Sylvain propose un nouveau bâtiment : La  » Maison des Terres noires  » à laquelle on ne peut qu’espérer le même succès.

En Ho, de nouvelles enseignes (deux modèles typés européen et deux typés anglo-saxon) permettront de personnaliser la station-service déjà au catalogue.


Photos 1062 à 1064 : Produits Minifer au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Toujours en Ho, deux nouveaux bâtiments d’habitation seront prochainement disponibles : Le  » Pavillon Mont-Louis  » avec une toiture à quatre pans en ardoises, et une maison de cité cheminote. Ce dernier, petit bâtiment, sera proposé  » à un prix serré  » indique Sylvain qui espère en faire un produit d’appel pour ceux qui souhaiteraient découvrir la marque. Bonne initiative.

Pour visiter le site de Minifer, cliquez ICI


■ Architecture & Passion

Cette enseigne spécialisée dans les bâtiments en laser-cut propose, depuis Chartres, deux nouveautés en Ho :

– Une halle Est en bois  » La Ferté-Milon  » ;
– Ainsi que la  » Gare de Jussey « .

Ces deux bâtiments à vocation ferroviaire viennent ainsi étoffer une gamme déjà très variée d’édifices régionaux et urbains.

Photos 1065 et 1066 : La Gamme Architecture & Passion au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

() Prochainement : Mise en œuvre d’un bâtiment.

Pour Visiter le site d’Architecture & Passion, cliquez ICI


■ Maketis

Ce détaillant en produits de décor principalement est aussi un créateur en structures de réseaux.

Ainsi, la gamme  » Easy module ® « , lancée en 2017, remporte un franc succès auprès des modélistes qui cherchent des menuiseries adaptées à leur création. Sur la base du module standard de 118 x 59 cm déjà proposé au démarrage de cette gamme, ce sont ajoutés très rapidement un module d’angle et un module pour relief négatif. Un système pratique, facilement mis en œuvre et robuste pour qui veut s’affranchir des lourds travaux de menuiserie. Idéal pour ceux qui envisagent de présenter leur réalisation en expo et pour tout modéliste prévoyant qui n’oublie pas qu’un réseau doit rester déménageable.

A l’occasion du Salon de Saint-Mandé, Maketis lance un nouvel élément à cette gamme : Le pupitre de commande. C’est donc un produit qui conviendra aux amateurs de toutes les échelles, qu’ils soient adeptes du système  » Easy module ® » ou non, puisque ce pupitre est adaptable à tout réseau. D’une longueur de 59 cm, soit la moitié du format d’un module standard, il dispose d’une profondeur de 19 cm et d’une hauteur de 15 cm. Il est réalisé en médium de 10 mm, comme les modules. Sa conception permet soit la création d’un TCO soit peut servir de support à des transformateurs ou centrales. Soit un mix des deux.

Photos 1067 à 1069 : Les nouveautés Maketis au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Sa fixation principale repose sur des grosses vis qui s’adaptent aux modules, ce qui permet de modifier facilement l’emplacement du pupitre en fonction de l’évolution du réseau. Plusieurs pupitres peuvent bien-sûr être installés côte-à-côte pour les grandes installations. Le plan incliné proposé actuellement est en médium de 3 mm, donc facilement usinable en fonction des besoins. Le recto est blanc très légèrement granuleux pour une présentation sobre des interrupteurs et voyants. Ceux qui souhaitent reproduire un synoptique pourront peindre facilement sur le verso parfaitement lisse. Une version avec plan en alu de 3 mm est à l’ étude. Ce nouveau produit devrait rencontrer un vif succès grâce à son prix très attractif de 25 euros annoncé.

Pour compléter l’offre modulaire, Maketis propose également plusieurs kits de câblages pour réaliser les feeders du réseau : câbles à quatre fils de 0,82 mm2 munis de prises quadripolaires avec détrompeur et d’une longueur de 2 mètres et fournis avec les systèmes de fixation. Là encore, les prix retenus sont attractifs et devraient assurer le succès de cette nouvelle offre.


Enfin, en Ho, Maketis propose un céréalier NME sérigraphié Nacco (Sté privée, époque VI) et un wagon de la même marque pour pulvérulents sérigraphié EVS, immatriculé à la SNCF. Ces deux wagons roulent en France et sont vendus 56,90 € l’unité.

() Prochainement : Mise en œuvre de produits de décor.

Pour visiter le site de Maketis, cliquez ICI


■ Editions Riches Heures

A découvrir. Cette enseigne atypique et moins connue du large public édite des ouvrages à vocation culturelle et éducative. Elle dispose également d’un département modélisme où elle propose des produits originaux. Des livres-maquettes, pour construire très simplement des bâtiments en papier, l’idée étant essentiellement de pouvoir servir de prémaquette volumétrique d’implantation ou pour habiller un fond de décor. La finesse des détails n’est pour autant pas sacrifiée comme en témoignent les photographies.

Pour compléter cette offre atypique, sont également proposés à plusieurs échelles des bâtiments en impression 3D couleurs monobloc. Cela rappelle le concept de Gazelle et ses bâtiments en plâtre synthétique. En résine, ces kits sont pratiquement prêts à être posés, puisque seules quelques rares pièces rapportées sont à monter (fenêtres par ex). Dans cette gamme plusieurs nouveautés sont présentées :

– En Ho, la  » Gare de Chenonceau  » et le WC de la  » gare de Jouy-le-Chatel  » ;
– En N, c’est un poste d’aiguillage qui complète la gamme.


Photos 1070 à 1072 : Maquettes proposées par les Editions Riches Heures au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Enfin, même s’il était déjà présenté l’année dernière, je n’ai pu résister devant le très joli funiculaire que proposent les Editions Riches Heures. C’est une très jolie pièce fonctionnelle et qui mérite à elle seule de décorer un module. Il est une excellente alternative aux sempiternels téléphériques habituellement vus sur les réseaux. Ce funiculaire donne un volume harmonieux. Il méritait que je l’évoque à nouveau.

Pour visiter le site des Editions riches Heures, cliquez ICI


■ Colle 21

Comme son nom l’indique, cette enseigne aux origines italiennes, créée en 2013, distribue la colle cyanoacrylate éponyme, qui adhère à presque tous les matériaux y compris certains plastiques. C’est donc un produit idéal pour les maquettistes.

Au delà de la colle elle-même, désormais disponible en flacon de 10 gr, la société Colle 21 propose plusieurs accessoires à son utilisation, dont l’activateur, les limes, canules,…  Ainsi, Colle 21 vient d’élargir sa gamme de cinq nouvelles limes de 100 à 240.

Photos 1073 et 1074 : Les produits techniques distribués par Colle 21 au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Une nouveauté qui intéressera tous les constructeurs de kits à toutes échelles : le Magicdust ®, C’est une sorte de poudre de verre qui s’applique sur la colle pour remplacer l’enduit de rebouchage. Il se lime et se peint comme un enduit de rebouchage. A découvrir. Ce nouveau produit est également vendu en kits de différentes présentations avec colle et limes. A noter que Colle 21 fournit ses produits techniques avec des notices en six langues.

Colle 21 propose également de nombreuses leds pré-câblées. Pratique pour tous les modélistes inquiets à faire des travaux de soudure sur ces éléments.

Pour visiter le site de Colle 21 (n’est plus disponible en langue française), cliquez ICI


■ Arboris Miniature

Cet artisan propose une large gamme d’arbres et plantes en haute définition. C’est très beau et assez cher. Pour autant, ce type de produits peut intéresser également les modélistes au budget contraint : Un ou deux arbres bien choisis peuvent habiller une place ou embellir un bâtiment au premier plan d’un module. La qualité de réalisation et leur volume justifient a eux seuls l’investissement dans ces pièces de finition.

Photos 1075 et 1076 : La gamme Arboris Miniature au Salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

A Saint-Mandé, Roland Schnepp proposait plusieurs nouveautés :
– Des dattiers avec troncs en 3D et des jeunes dattiers ;
– Des buissons pour le fond de décor ;
– Des buis avec ou sans pot.

Pour visiter le site Arboris Miniature, cliquez ICI


■ Est Modèles

Yves Marly fut très sollicité lors de ce salon. Il faut dire que son concept de kits accessibles est attrayant.

La rame sur pneus en acier (Ho) est désormais disponible. Elle a circulé sur Paris-Strasbourg et Paris-Bâle.

La 230 K fuel, primée Rail d’or 2018 par la revue Le Train, est également disponible. Enfin, Yves vous propose de recycler vos anciennes Pacific Jouef pour les transformer en Atlantic PLM, un projet qui verra le jour cette année.


Photos 1077 et 1078 :Quelques-unes des fabrications d’Est modèles au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Les Crampton sont toujours disponibles.

Pour visiter le site d’Est Modèles, cliquez ICI


■ Cités miniatures

Chez Cités miniatures, on note un immeuble étroit de ville en Ho. Il s’agit d’une nouvelle version d’un bâtiment existant déjà au catalogue et qui complétera donc harmonieusement les modèles précédents. Idéal pour les surfaces contraintes.

Un pavillon urbain (Ho) avec toiture à deux pans et escalier d’entrée protégé complète l’offre de ce fournisseur.


Photo 1079 : Le stand Cités miniatures au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Vous trouverez par ailleurs dans cette enseigne plusieurs références de superdétaillages : Huisseries, rambardes de fenêtres, façades de commerces,… pour ceux qui souhaitent détailler leurs constructions personnelles.

() Prochainement : Mise en œuvre d’un bâtiment.

Pour visiter le site de Cités miniatures, cliquez ICI


■ SMD

Cet artisan bien connu pour ses kits particulièrement fins présentait entre autres :

– en Ho, une remorque de draisine de 10 T dont l’équipement sous châssis est particulièrement détaillé. On note la nouvelle livrée modernisée grise et les platelages. La sortie de cette référence est prévue pour Trainmania.

Photos 1080 et 1081 : Quelques nouveautés SMD Productions au salon de Saint-Mandé 2019. Source letraindemanu.fr

En prévision, SMD travaille sur un wagon de transport de roues (et non d’essieux) sur la base d’un wagon plat avec pupitres.

Autres nouveautés déjà disponibles dans le domaine routier, une remorque porte-engins et le camion Bernard disponible en plusieurs versions dont une dépanneuse et un fourgon TV.

Pour visiter le site de SMD Productions, cliquez ICI


■ Microrama

Microrama présentait ses différents produits de décor dont le Magigras qui permet l’utilisation de fibres électrostatiques en couches successives.


Photo 1120 : Le stand Microrama au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu sur Canalblog

Un tutoriel vidéo est disponible sur le site du fabriquant : cliquez ICI


■ La patine des trains – Franck Blondel

Modéliste spécialisé dans la patine du matériel roulant, Franck Blondel proposait quelques unes de ses réalisations. Dans la mesure où cet artiste travaille à la demande et sur devis, il n’y avait pas à proprement parler de nouveauté. A vous de le contacter pour lui soumettre vos projets.


Photo 1083 : Quelques réalisations de Franck Blondel au salon de Saint-Mandé 2019. Source : letraindemanu.fr

Pour joindre Franck Blondel, cliquez ICI


 ■ Conclusion

Nous arrivons au terme de ce panorama de nos créateurs, artisans et détaillants spécialisés. J’y ai rencontré des acteurs économiques dynamiques, inventifs et optimistes. Les produits proposés, chacun dans leur domaine, sont originaux, qualitatifs et à forte valeur ajoutée. Ils devraient satisfaire bon nombre d’entre vous. Dans les tous prochains articles, je reviendrai plus en détails sur certains produits et fournisseurs.  Les prix constatés, auprès de ces artisans du moins, m’ont semblé raisonnables au regard des quantités produites et du temps consacré à la recherche et développement, pour nous proposer des modèles détaillés et innovants. J’avoue par contre avoir été peu attiré par les détaillants généralistes. Pour moi, les expos, c’est avant tout le plaisir de rencontrer des créateurs. Et même si mon budget est plus que serré, je préfère dépenser mon argent auprès d’artisans créatifs  » Made in France  » que de simples détaillants généralistes vendant des produits  » Made in China  » que l’on trouve dans n’importe quelle boutique ou site marchand à des tarifs bien plus compétitifs. Mais ce n’est qu’un avis très subjectif et personnel, je le conçois.

Je ne me suis pas non plus attardé à la Bourse d’échange. J’ai tout simplement trouvé les tarifs prohibitifs ! Je m’en étais déjà expliqué dans mon reportage sur l’exposition de Chelles. Aucune distinction n’est faite entre des produits neufs (même déstockés de longue date) et des matériels d’occasion (y compris en parfait état), les tarifs ne sont pas toujours affichés, bref, ces stands ne m’inspirent tout simplement pas confiance. Cette cohabitation malheureuse n’a pas mis en valeur le seul réseau de la salle.

M’y étant rendu le samedi, ma visite a été globalement agréable même si je regrette une place insuffisante qui parfois représente une vraie gêne. La notoriété de la plupart des exposants implique une forte fréquentation des stands qui entrave une circulation fluide des visiteurs dans des allées bien trop étroites par endroits. C’est parfois bien inconfortable. Je comprends l’argument de Francis concernant l’âme du lieu. Pour autant, le confort des visiteurs mériterait d’être réévalué. D’autant que, sauf erreur de ma part, la salle 2 (et 2 bis, au dessus de la police municipale) est totalement inaccessible aux UFR  (que des escaliers, pas d’ascenseur ni rampe). En 2019, cette inaccessibilité, déjà constatée l’année passée, n’est plus admissible. Ma situation d’invalidité me rend particulièrement sensible à ce sujet, raison pour laquelle je l’évoque.

Les successeurs de Bernard Gazeau ont confirmé avec intelligence leur capacité à pérenniser une manifestation renommée. Leur prochain challenge consistera, non seulement à capitaliser sur cet acquis solide, mais surtout à impulser un nouvel élan, moderniser l’événement,  explorer de nouvelles voies et finalement apporter leur personnalité à ce salon.

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s