De beaux réseaux à l’exposition de Chelles 2018


Épisode 116 – Le  » Rail-Club du Pays de Meaux  » avait invité une vingtaine de réseaux à son exposition de Chelles. Du simple showcase aux réseaux modulaires européens, à toutes les échelles et sur toutes les thématiques, les deux mille visiteurs ont pu admirer de très belles réalisations (90 photos).


La visite était dense et de grande qualité avec de très belles réalisations. C’est avec plaisir que j’ai pu rencontrer Vincentlj (du forum 3Rails) avec lesquels nous nous étions donnés rendez-vous. Sympathique rencontre qui permet d’humaniser nos échanges sur internet.

Photo 631 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Source : letraindemanu.fr

Une jolie annexe traction

Déjà vue sur le stand de la FFMF à Saint-Mandé, ce joli module traité par l’AMFAC 60 à l’échelle Ho avec des voies au code 83, représente une petite annexe traction diésel sur une ligne secondaire. Le concept retenu par ses créateurs : des modules de 120 x 40 cm qui peuvent être transportés sur la banquette arrière d’une petite voiture, en l’espèce la Nissan Micra de l’un des membres.

Photos 632 à 634 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Annexe traction et gare par l’AMFAC60 Source : letraindemanu.fr

L’annexe traction, qui compte également une coulisse à plateau coulissant de 60 cm, a été depuis allongée avec la création d’un second module comportant une petite gare rurale avec voie d’évitement, voie de débord et quai de chargement.

C’est simple, beau et très efficace. Voilà un ensemble pertinent pour promouvoir notre passion auprès de la jeunesse, d’autant que ce réseau digital est piloté par tablette.

Ce réseau très ludique est le prototype même du modélisme que l’on peut pratiquer chez soi avec un faible encombrement. Idéal dans une chambre d’ado.

La jeune association envisage déjà de nouvelles extensions. A suivre donc, d’autant que les auteurs, très impliqués dans la vie de la fédération, avaient plaisir à partager leur engouement et leur pratique.

Spectaculaire réseau modulaire N T-TRAK

Le concept T-Trak a été créé au Japon il y a une vingtaine d’années bientôt. Sur la base de rails Kato Unitrack, qui par leur spécificité assurent aussi bien la liaison physique que la liaison électrique, le modéliste peut réaliser de petits modules. Idéal tant pour les pratiquants ne disposant pas de beaucoup de place que pour les passionnés en expo, le concept permet la fabrication d’éléments de petites surfaces, très légers, facilement maniables et transportables. Thierry Noiriel, membre très actif sur les forums du N, n’était pas avare d’explications durant cette exposition. Avec son enthousiasme communicatif, Thierry (En haut a gauche sur la photo 635 ci-dessous) s’est montré convainquant et très didactique.

Photos 635 et 636 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Réseau N T-Trak de l’AMFI. Source : letraindemanu.fr

Afin de pouvoir mélanger en exposition les adeptes tant du digital que de l’analogique, les membres indépendants ont donc fait un choix pertinent : L’une des voies est numérique, l’autre est analogique.

Plus récemment, les auteurs ont construit un module de croisement/retournement très spectaculaire et qui a dû compliquer les câblages. Cet élément est destiné aux réseaux de grande longueur en exposition pour varier les circulations.

Les adhérents ont opté intelligemment pour un réseau en forme de E permettant une immersion du public dans le décor.

La choucrouterie

Style différent avec ce micro réseau analogique en 0e, voie de 14mm (014), réalisé par David Knobelspiess. Nous sommes ici dans le monde du modélisme haute définition.

Les rails sont en code 75 soudés sur des traverses débités dans des plaques de circuit imprimé. Les bâtiments sont en carton, les toitures réalisées au Craftrobo et les portes en bois de tilleuls.

Photos 637 et 638 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. La Choucrouterie en 014 par David Knobelspiess. Source : letraindemanu.fr

Le basculeur mécano-soudé en laiton est mu par un servomoteur. Le locotracteur est en laiton et équipé d’un moteur Faulhaber. Les wagonnets sont réalisés avec des bennes KBScale.

Les choux proviennent de Scennic Express et les arbres confectionnés à partir de Zeechium. Quant aux personnages, ils sont issus des gammes MK35 et Phœnix 43.

Sur le plan com’ aussi nous sommes ici sur du haut niveau puisque David avait réalisé une grande plaquette expliquant l’histoire imaginaire de sa choucrouterie et les techniques utilisées. Très appréciable.

Superbe réseau anglais

Ce réseau anglais en voie étroite est une pure merveille.  » Bottle kiln lane « , œuvre du dynamique modéliste John Thorne, a été exhibé à de nombreuses reprises ces quatre dernières années. C’est un pur régal pour les yeux, tant les scènes fourmillent de détails. On ne s’en lasse pas.

Photos 639 et 640 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Le réseau anglais « Bottle Kiln lane » de John Thorne. Source : letraindemanu.fr

Surprenants également sont les éléments de son parc roulant faits maison avec quelques bouts de plastique, de laiton et des micromoteurs.

Et malgré la barrière de la langue, notre ami d’outre-Manche allait au contact des visiteurs pour expliquer ses techniques.

Dioramas féminins

Les femmes n’étaient pas en reste. Si elles ne sont pas pas majoritaires dans notre pratique qui tend tout de même à se féminiser depuis quelques années, les modélistes féminines du RCPM ont présenté de superbes dioramas.

Le diorama  » A Bercy avec Honoré Daumier  » avait ainsi la particularité d’avoir été créé uniquement par des femmes. Du très haut niveau puisque tout, absolument tout, est fait maison. Y compris les nombreux personnages réalisés en carton. Et il y en avait beaucoup sur ce grand diorama présentant une course de tonneliers dans un Bercy festif. Les bâtiments également sont des créations maison. Seuls les tonneaux sont faits en résine.

Photos 641 à 643 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Les dioramas de l’équipe féminine du RCPM. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Autre création de ces dames, un diorama retraçant le rôle des femmes dans le tissu industriel de la Première guerre. C’est en effet à cette période que les femmes ont vraiment fait leur entrée dans le monde du travail moderne, et notamment dans le monde industriel, pour remplacer les hommes partis au front.

Photo 644 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Source : letraindemanu.fr

La gare de Villiers-le-Bel

Le Club Ferroviaire de Villiers-le-Bel, club fondé en 1974 et souvent présent dans les expositions, proposait au public son grand réseau modulaire HO représentant la gare de Villiers-le-Bel en époque IIIb. Un ensemble de belle longueur en voie Péco code 100.

Photo 645 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Réseau Ho du club de Villiers-le-Bel. Source : letraindemanu.fr

Les quatre saisons

Changement total de style et d’échelles avec les créations de Jacqueline et Jacky Jomat.

Jacky présentait quatre modules à l’échelle N  sur le thème des quatre saisons. Particularité, hormis la voie et le matériel roulant, tout est réalisé en « fait maison ». C’est un peu kitch à mon goût, mais c’est original et prouve que l’on peut se faire plaisir à moindre coût. A ce propos, notre ami recherche de vieux téléviseurs cathodiques hors d’usage pour ses prochaines créations. Vous pouvez le joindre par mail (jacquelinejacky@sfr.fr).

Jacqueline présentait une locomotive entièrement fabriquée avec des objets de récupération. Surprenant et plutôt réussi. D’autant que notre collègue féminine avait eu l’excellente idée de présenter sous cadre tous les objets utilisés.

Photo 646 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Réalisations de Jacqueline et Jacky Jomat. Source : letraindemanu.fr

Le réseau de Noisy-le-Sec

Le Club Ferroviaire Noiséen (CFN) a présenté son joli réseau modulaire Ho avec commande des trains avec une vraie cabine de conduite. Ce pilotage particulier a attiré l’attention des nombreux visiteurs et en particulier des jeunes.

A coté d’un tableau de commande déporté, on pouvait apercevoir un support de fiches ou cartes-wagons servant à l’exploitation de cette ligne a voie unique desservant des embranchements industriels.

Photo 647 et 648 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. réseau modulaire du Club ferroviaire Noiséen. Source : letraindemanu.fr

Section Juniors du RCPM

La section Jeunes du RCPM présentait un réseau modulaire bien sympathique, avec pour thème une gare PLM. Les modélistes reconnaîtront la Gare Faller de Saint-Julien avec ses deux ailes.

Le réseau en soi est plutôt bien réussi avec une gare justement retranscrite et un décor joliment travaillé.

Aux moment où je suis passé, je n’y ai pas vu beaucoup de circulations. Dommage, car il y avait un bon développé pour mettre en valeur de longues rames.

Et nos jeunes amis semblaient un peu timides. Nul doute qu’ils prendront de l’assurance au fil du temps. Car, leur réalisation était de grande qualité et méritait d’être valorisée. Dans ce genre d’exposition, il ne faut vraiment pas hésiter à aller au devant de son public. C’est justement le genre de lieu où les visiteurs sont détendus et seront les plus réceptifs. Une telle expo, et c’est la philosophie de ses organisateurs, c’est fait pour partager. Alors, n’hésitez pas à partager votre passion.

Photo 649 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. Réseau modulaire de la section Juniors du RCPM. Source : letraindemanu.fr

Le Club de Goussainville

Le CMFG exposait son réseau modulaire de la gare de Goussville. Ce réseau, déjà vu en d’autres occasions est somme toute assez classique, mais la gare est joliment traitée avec un aménagement intérieur bien visible.

Et à Gousseville, il y a du trafic. Car le train, c’est avant tout le mouvement.

Le secteur marchandises dispose d’une grue à containers. Malheureusement, je ne l’ai jamais vue en démonstration, bien qu’elle semble fonctionnelle puisque son boitier de commande est encastré en façade. Ce sera pour une prochaine fois. J’ai apprécié le fond de décor qui donne de la profondeur à l’ensemble, même si on peut regretter qu’il ne fasse pas toute la longueur. C’est particulièrement visible au niveau de la fête foraine où aucun bâtiment ne fait écran.

Photos 650 et 651 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. réseau modulaire du Club ferroviaire de Goussainville. Source : letraindemanu.fr

La carrière de la boucle mériterait quant à elle d’être retravaillée : Trop chargée en véhicules et surtout beaucoup trop propre pour représenter un environnement aussi poussiéreux. Le port nous transporte à Honfleur. Manque plus que le bruit des mouettes. Le toit du marché aux poissons est transparent, ce qui permet d’en voir les étals.

En cours de construction

Idée originale du RCPM : exposer un réseau en cours de construction. Alors qu’en expo on nous montre la plupart du temps des modules terminés, le RCPM, club organisateur, a eu l’audace de présenter une installation en 0e, voie Péco de 16,5mm, en cours de création. Le thème retenu est la gare de La Ferté-sous-Jouarre et le tacot qui reliait La Ferté à Montmirail, d’où étaient déchargées les meules et les roues de meules à grains dans des barges.

Photo 652 : Exposition  » Le rail dans tous ses états  » organisé par le Rail-Club du Pays de Meaux. réseau modulaire 0e du RCPM. Source : letraindemanu.fr

Un nouveau réseau donc, que nous reverrons sans doute plus abouti dans les futures manifestations. La menuiserie, toujours apparente, est superbe, la voie est posée et le câblage bien avancé.

Photo 653 : Les réseaux présentés à l’exposition de Chelles. Source : letraindemanu.fr

Club de Maisons-Alfort

Commençons avec le Club Arc-En-Ciel de Maisons-Alfort qui proposait son ensemble Ho  » La gare de Mâlain « . Un ensemble assez classique somme toute, mais où le visiteur pouvait admirer de belles compositions et des circulations variées.

A noter que le Club Arc-En-Ciel, fondé en 1945, est un club pluridisciplinaire. La section ferroviaire fût crée en 1988 par une fusion avec un club de Saint-Maur.

Photo 654 : Les réseaux présentés à l’exposition de Chelles. La gare de Mâlain par le club Arc-En-Ciel. Source : letraindemanu.fr

Le club d’Ozoir-la-Ferrière

Le CFOF présentait un ensemble modulaire en Hom suisse.

Au décor très joliment traité, ce réseau ravissait les yeux avec des scènes agréablement restituées. J’ai un peu regretté la monotonie des circulations, du moins de ce que j’en ai vu, sur des ensembles juxtaposés mais qui semblaient indépendants en terme de trafic. Les circulations bouclées sont sans doute adaptées à une vitrine de magasin, moins en expo, du moins à mon goût.

Photos 655 & 656 : Les réseaux présentés à l’exposition de Chelles. Réseau Hom suisse Club d’Ozoir-la-Ferrière. Source : letraindemanu.fr

Secciole Salina

Ce surprenant réseau anglais est à l’échelle Gn15, du 1:22,5 à 1:24, c’est à dire de la taille d’un train LGB sur voies OO. J’ai eu un peu de mal a accrocher face à ce réseau, pourtant très apprécié des visiteurs, car j’avais l’impression de plus me trouver face à un tableau d’un peintre impressionniste qu’à un réseau. Sans doute les couleurs et le traitement des personnages y sont pour quelque chose.

Le réseau a pour thème la saliculture à proximité de Trieste, ville portuaire italienne.

Photo 657 : Les réseaux présentés à l’exposition de Chelles. Réseau Gn15 Secciole Salina. Source : letraindemanu.fr

Réseau Euro-Trak

Le principe est est de pouvoir assembler une succession de modules Ho venus de toute l’Europe. Et le résultat était impressionnant. On pouvait noter la présence, entre autres, des clubs de Chantilly, Coutances, Caen, et même de Belgique.

Photos 658 à 662 : Les réseaux présentés à l’exposition de Chelles. Réseau modulaire Euro-Trak. Source : letraindemanu.fr

Le plus petit

Pour conclure ce reportage sur les réseaux exposés à Chelles, je vous propose celui qui semblait être le plus petit : Un circuit de voie dans une grande boite de Brie… de Meaux.

Petit clin d’œil au club organisateur.

A suivre : Edition spéciale Trains de Travaux

Emmanuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s