Une locomotive à vapeur en bois fonctionnelle [Nature et Découvertes]


Épisode 266 – Je vous propose de découvrir une maquette de locomotive en bois distribuée par la chaine Nature et Découvertes. D’un montage simple, la maquette est de plus mécaniquement fonctionnelle. Un beau produit pour agrémenter votre salon ou la pièce de votre réseau.


Pour notre 30ème anniversaire de mariage, mon épouse m’a offert un cadeau original : une maquette de locomotive à vapeur en bois.

Photo 2110 : Packaging maquette  locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

350 pièces

La maquette est composée de 350 pièces :

– 7 planches de bois de tilleul de 3,5 mm d’épaisseur, indexées A à G. Les pièces sont découpées au laser et numérotées.
– 1 ressort de rappel métallique ;
– 1 mécanisme de remontage (axe et clef) ;
– 1 bloc de cire ;
– 1 carré de papier de verre grains fins ;
– 60 manchons en plastique jaune (+ 4 surnuméraires dans mon sachet) ;
– 16 tiges en acier ( de 15, 30, 50, 75 et 90 mm de long) ;
– 10 chevilles ;
– 1 notice de montage (35 pages).

Photo 2111 : les différentes pièces contenues dans la boite de la maquette Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

La maquette est prévue pour être construite sans outil. Prévoir néanmoins :

– Un couteau X-Acto à lame pointue (N°11) neuve pour dégrapper éventuellement quelques pièces.
– un peu de colle vinylique prise rapide et un pinceau pour son application ;
– une planchette de travail en bois lisse pour les opérations de pose d’essieux ;
– Un peu de lubrifiant en spray.

En dernière page de la notice, vous avez deux vues (supérieure et latérale) pour checker le bon positionnement de tous les engrenages.

Entre 7 et 10 heures de montage

j’ai décidé de conserver le ton naturel du bois d’origine. Si vous souhaitez peindre les pièces, il faudra le prévoir dès le début car il vous faudra peindre les pièces encore sur leur planche. Il sera alors nécessaire de photocopier les planches en bois à taille réelle avant peinture pour conserver une trace de la numérotation des pièces puis, après avoir repérer sur la notice les pièces à peindre, créer des masques (couleurs différentes sur une même planche). Une peinture en bombe ou à l’aérographe sera plus esthétique.

Les pièces numérotées se dégrappent très facilement des planches. Les découpes laser sont nettes. Au besoin on utilise le couteau X-Acto.  Certaines petites pièces sont fragiles, il faut dégrapper en douceur.

La notice de montage est parfaitement rédigée sous forme de dessins explicites et détaillés qui ne laissent aucun risque de mauvaise interprétation.

Photo 2112 : première étape du montage de la locomotive en bois Nature et Découvertes. Source : letraindemanu.fr

Engrenages d’entrainement

A partir de l’étape 2, on commence à monter les engrenages, notamment l’engrenage d’entrainement. Il faut bien respecter le sens de montage, car même si la maquette n’est pas collée mais simplement emboitée, il sera très compliqué de revenir en arrière en cas d’erreur..

Photos 2113 et 2114 : Montage des engrenages d’entrainement sur la locomotive en bois de Nature et Découvertes. Source : letraindemanu.fr

La qualité de la notice de montage me permet d’éviter de revenir sur chaque étape pour nous concentrer sur les points qui nécessitent de l’attention, notamment le montage du ressort pour lequel il faut veiller au bon sens.

Photos 2115 et 2116 : Montage des engrenages d’entrainement sur la locomotive en bois de Nature et Découvertes. Source : letraindemanu.fr

Les portes

A l’étape 4, on installe les portes de la cabine, composées des portes elles-mêmes (pièces A15 & A16) et des gonds (pièces A14 x 4). Ici, je conseille de déposer un peu de colle vinylique prise rapide au pinceau sur la partie distale de de la face interne des pièces A14. Ainsi les gonds seront bien maintenus sur les parois latérales de la cabine.

Photo 2117 : Pose des portes de la cabine de conduite sur la locomotive en bois Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

Jeu de roues

Après la pose des longerons (étape 5), on assemble les roues (étape 6). Il faut veiller au bon alignement des pièces circulaires et au bon positionnement des chevilles de maintien. Pour la pose des chevilles, je conseille d’utiliser une petite cale en bois ou une tête de tournevis en contre force à la hauteur de l’axe d’essieu pour éviter que le bois ne se fende sur la roue entre les quatre chevilles, ce qui m’est arrivé (photo 2149 ci-dessous).

Les engrenages sont lubrifiés.

Photos 2118 à 2120 : Assemblage des trains de roues sur la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

Gabarits d’essieux

A partir de l’étape 10, vous allez confectionner des gabarits de pose d’essieux. Chacun d’eux, quatre au total référencés T1-1 à T1-4, sont composés de quatre pièces. il faut les monter avec rigueur car ils vont servir à enfiler les manchons jaunes sur les tiges métalliques en respectant les bonnes dimensions. Une règle (pièce T3) vous aidera à choisir les bonnes longueur de tiges même si la notice contient des gabarits à l’échelle 1 aux étapes considérées. Le trou central au milieu de cette règle vous aidera à la pose des manchons également.

Photo 2121 : Gabarit de pose d’essieux pour la locomotive en bois Nature et Découvertes et règle. Crédit : letraindemanu.fr

Pose des roues

Aux étapes suivantes, on pose les roues et les essieux sur la locomotive. Rien de compliqué, il faut juste être minutieux, surtout quant à la position exacte des engrenages, sinon votre locomotive ne roulera pas !

Photo 2122 à 2127 : Montage des trains de roues sur la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédits : letraindemanu.fr

On installe sur les roues les pièces qui recevront ultérieurement les bielles.

Les cylindres

On réalise les cylindres par l’assemblage côte à côte de plusieurs pièces. Il faut juste vérifier que leur pose permette le libre passage des futures bielles dans les trous supérieurs et inférieurs.

Photo 2128 : Construction des cylindres de la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

La pièce décorative latérale B14 de chaque cylindre mérite un petit point de colle.

La pose du début du tablier est sans difficulté. C’est sur ces pièces que viendront ensuite s’insérer les pièces circulaires de la chaudière.

Photo 2129 : Montage du tablier. Crédit : letraindemanu.fr

La cheminée

Etape 18 : la cheminée sera une pièce mobile qui tournera lorsque la locomotive avance. Cette partie nécessite du soin.

Photo 2130 : montage de la cheminée de la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

Etrave et tablier

Le montage de l’avant du tablier avec les escalier ne pose pas de soucis particulier (étape 19). Attentions aux pièces d’étrave, j’ai brisé la D24 qu’il m’a fallu recoller (étape 20).

Photos 2131 et 2132 : tablier et étrave de la locomotive. Crédit : letraindemanu.fr

L’avant de la chaudière

A l’étape 21, le montage des pièces de l’avant de la chaudière ne posent aucune difficulté.

Photos 2133 & 2134 : Partie avant de la chaudière de la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

Engrenages

A partir de l’étape 22, on fabrique de nouveaux engrenages. Le principe du montage est semblable aux précédents. On utilise de nouveaux gabarits T1-4 et T1-6. Pour les chevilles E19 et E20, j’ai utilisé une cointe de colle vinylique sur les encoches de l’engrenage E18.

Comme pour tous les engrenages, on applique un peu de cire et de lubrifiant sur les dents.

Photos 2163 à 2188 : Engrenages de la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

Tablier, chaudière et dôme

Ces étapes 24 et suivantes ne posent aucune difficulté d’assemblage.

Photos 2139 & 2140 : Tablier, chaudière et dôme de la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

Bielles

La pose des bielles nécessitent du soin et du repérage pour ne pas confondre les pièces droites des pièces gauches.

Photo 2141 : Les bielles de la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

Finitions

Nous voici arrivés au terme de ce montage avec quelques finitions dont le toit de cabine ouvrant, les marchepieds et l’attelage arrière.

Le résultat final est assez bluffant d’autant que la machine fonctionne grâce à son mécanisme à ressort. Il faut pour cela bien lubrifier toutes les parties mobiles.

Photos 2142 à 2145 : Face arrière, face avant, vue de dessus et vue des engrenages sur la locomotive en bois de chez Nature et Découvertes. Crédit : letraindemanu.fr

Voilà en tout cas un objet décoratif original qui procure beaucoup de plaisir pour son montage. Il me reste à lui trouver un présentoir avec un coffrage transparent pour l’exposer à l’abri de la poussière.

Photo 2145 et 2146 : la locomotive en bois enfin montée. Crédit : letraindemanu.fr

Emmanuel

Cet article ne revêt aucun caractère publicitaire. La maquette présentée a été montée sur la base d’une référence achetée dans le commerce.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s