Œuvre en Z digital : le pont à deux étages Alf-Bullay


Épisode 234 – En cette période caniculaire, je vous propose une escapade rafraîchissante sur la Moselle et plus précisément sur le pont à deux étages Alf-Bullay superbement reproduit à l’échelle Z, un choix pertinent qui permet la reproduction de sites grandioses. 


Vu à l’exposition de Saint-Mandé 2020, ce réseau méritait une escapade estivale tant sa reproduction est saisissante de réalisme. Il est vrai que l’échelle Z (1/220e), créée en 1972 par la société Märklin, se prête parfaitement aux restitutions de  sites réels. Je vous laisse découvrir cet ouvrage d’art hors du commun et sa superbe reproduction par Tielke Rainer.

Photos 1746 à 1752 : le pont a deux étages Alf-Bullay reproduit en Z par Tielke Rainer, exposition de Saint-Mandé 2020. Source : letraindemanu.fr

Historique du pont

 » Le pont à deux étages Alf-Bullay, également appelé Moselbrücke Bullay, est un pont sur la Moselle entre Alf et Bullay. La particularité de cette structure est qu’elle a été construite en tant que premier pont à deux étages en Allemagne. La route de la Moselle longe la circonférence supérieure, la sangle inférieure longe la route L 199. Après avoir traversé le pont ferroviaire et routier combiné, la voie ferrée Bullay-Moselle se jette directement dans le tunnel Prinzenkopf de l’autre coté de la Moselle.

Le pont de 314 mètres a été construit dans les années 1875 – 1878 avec la construction de la ligne de chemin de fer Coblence – Trèves dans le cadre du chemin de fer canonique. Au début, il était prévu comme un pont ferroviaire pur. Après que les communautés environnantes, le District et les entrepreneurs se soient impliqués financièrement, le gouvernement prussien a approuvé la construction d’un pont à deux étages pour le rail et la route.

La construction est en treillis d’acier en formes de boîtes d’un poids total de 1400 tonnes et couvre la Moselle avec six poutres à une travée et cinq jetées. Avec l’augmentation du volume de transport, le pont a dû être reconstruit et renforcé en 1928-1929. Le bâtiment est unique en Allemagne avec les deux pont à deux étages du Biggetalbahn.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le pont traversait le ravitaillement du front occidental, ce qui faisait qu’il était souvent la cible de bombardements alliés depuis 1944. Le 10 février 1945, il a été détruit lors d’un raid aérien par quatre Thunderbolts P-47D du 368th Fighter Group des Forces aériennes de l’armée américaine. Après approbation du gouverneur militaire français Marie-Pierre Koening, le pont a été reconstruit et mis en service le 24 avril 1947. Des mesures de réaménagement ont eu lieu entre 1999 et 2000. « 

 » Le pont à deux étages Alf-Bullay est un monument culturel protégé selon la loi sur la protection des monuments (DSchG) et inscrit sur la liste des monuments de l’état de Rhénanie-Palatinat. Il est situé dans le quartier Bullay. « 

Sa reproduction

 » De nombreux amis Z ont déjà participé à la réunion de l’Avent à Zell sur la Moselle et donc beaucoup d’entre eux connaissent le pont double qui traverse la Moselle à Bullay situé à environ 8 km de Zell. L’idée etait donc de reconstruire ce pont à l’échelle 1/220e (Z).

Une fois que les dessins du pont ont été trouvés avec des dimensions et que de nombreuses photos du modèles ont été prises, il incombait initialement à l’ordinateur de convertir ces données en dessins.

L’étape suivante consistait à créer des données de fraisage car le bâtiment devait être fraisé à partir de plaques de polystyrène. Le tracé correct du pont sur la Moselle en courbe a été contrôlé avec l’aide de Google Earth. Au bout de 15 jours sur la machine de fraisage CNC toutes les pièces ont été formées et l’assemblage du pont pouvait être fait en 15 jours, atteignant 1,50 m également à l’échelle 1/220e.

Cependant, pour des raisons de manque de place, seul le pont devait être le thème principal de ce système et il a été déterminé que l’objet devait être délimité des deux côtés par un tunnel. D’une part, pas de problème il y a le Prineznkoptunnel qui se connecte directement au pont. De l’autre côté il fallait faire preuve d’imagination car il y a l’entrée de la station pour la gare de Bullay. Donc, ici, la courbe de la tête du pont a été doucement placée dans la direction opposée et on a construit une montagne.

Ainsi, afin qu’on voit un peu plus de choses, un château a été créé sur la montagne occupé par un marché médiéval avec ménestrels, chevaliers et marchands. Au dessous de la rive gauche du pont se cache quelque chose, notamment un endroit où des jeunes font un barbecue (le feu sous forme de led) et font une petite fête, tandis que passent deux pagayeurs et des skieurs nautiques sur la Moselle.

Un petit cargo et un navire à passagers passent sous le pont. Tous deux sont éclairés par diverses leds.

La partie inférieure du pont à double plateforme est occupée par la route. Sur le pont se trouvent pour la première fois de véhicules à moteurs autopropulsés (Car System).

Du coté du tunnel Prinzenkopf, avec une réplique exacte de la tour de la tête du Prince sur le dessus, le pont se termine par un chantier de construction protégé par un feu de signalisation et un feu clignotant. Sur le versant du tunnel Prinzenkopf, de nombreuses vignes ont été plantées.

Le trafic ferroviaire varié sur la ligne à deux voies (Kloblenz – Trèves) n’est pas ennuyeux car en arrière-plan une gare cachée à 12 voies à été construite. Pour que ce ne soient pas toujours les mêmes trains qui passent devant les spectateurs, la gare cachée compte 5 + 7 voies de stockage. 

Toutes les locomotives sont équipées d’un décodeur, certaines machines diésel sont sonorisées.

L’ensemble du processus est piloté par ordinateur, de sorte que le fonctionnement automatique permet de nombreux échanges avec le public « .

Ce réseau est assez grandiose dans sa reproduction d’un site réel. Parmi le trafic très varié de longs convois, on note des triples tractions avec deux locomotives et tête et une en pousse ce qui en fait un spectacle attrayant. Une note particulière pour le fond de décor accentuant le lit de la Moselle. Le Car Système à l’échelle Z est assez impressionnant.

Emmanuel
Texte de l’auteur Tielke Rainer

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s