Les Robertmonts : modélisme d’atmosphère en 3 rails


Episode 197 – Parmi la dizaine de réseaux présentée à l’exposition de Saint-Mandé 2020, l’un a retenu tout particulièrement mon attention :  » Les Robertmonts, rue des Thermes  » est en effet un module réalisé en trois rails. De toute beauté, cette création prouve que la voie Märklin C est tout a fait compatible avec du modélisme d’atmosphère haute fidélité.


Ils sont nombreux les visiteurs à s’être laissés surprendre en ne remarquant pas immédiatement que ce réseau était en trois rails. Il faut avouer que notre ami Pascal Hubert a porté un tel soin à l’intégration de la célèbre voie C Märklin que celle-ci est méconnaissable. Le soucis du détail dans la création du décor en fait un module d’exception particulièrement soigné.

Photo 1399 : Pascal Hubert, l’auteur du réseau, devant son module à l’exposition de Saint-Mandé 2020. Source : letraindemanu.fr

Un tracé simple et efficace

Le showcase de notre ami belge ne mesure que 154 x 50 cm. Une petite surface donc, mais qui prouve que l’on peut s’éclater avec peu de place, même si j’en conviens, il est équipé de modules coulisses amovibles pour son exploitation en expo. Inspiré par deux réseaux,  » Cormont-les-Bains  » de François Fontana et  » La Rue de Suède  » de Yann Baude,  » Les Robertmonts, rue des Thermes  » représente une gare à double voie en tranchée et un embranchement particulier. Bref, de quoi faire circuler quelques jolies rames avec locomotive à tender séparé et trois voitures voyageurs à boggies. L’embranchement particulier vers l’usine d’eau minérale, « Robertmonts-Monopole« , est quant à lui l’occasion de faire évoluer quelques wagons marchandises derrière un court engin moteur.

Photo 1400 : Plan de voie de la gare des Robertmonts vu du parvis de la gare. Exposition de Saint-Mandé 2020. Source : letraindemanu.fr

Gare surélevée pour gagner de la place

La gare des Robertmonts est inspirée de l’ancienne gare de Cerfontaine sur la ligne 132 en Belgique. Désaffectée depuis les années 70′, elle fût ensuite transformée en musée. Elle est aujourd’hui à l’abandon. La reproduction réalisée par notre ami est d’une remarquable vraisemblance. Cette gare surélevée, un peu comme les gares de l’ancienne ceinture parisienne, présente des atouts incontestables en modélisme : gain de place en surface, camouflage du départ en coulisse de façon cohérente, relief en zone urbaine et fond de décor.

Photo 1401 : gare de Cerfontaine en Belgique ayant servi de modèle. crédit photo : Pascal Huber, Forum 3 rails. Photos 1402 et 1403 : gare des Robertmonts. Exposition de Saint-Mandé 2020. Source : letraindemanu.fr

Un décor époustouflant de réalisme

Avantage d’une petite surface, on peut se concentrer sur les détails du décor. Avec son fond de décor arrondi, Pascal y a travaillé un superbe photomontage d’un réalisme saisissant.

Les bâtiments urbains de la rue principale sont des kits du commerce reconfigurés et personnalisés. Montés en demi-bâtiments de fond de décor, cela permet d’utiliser les deux façades sur la même rue : gain de place et optimisation maximale des maquettes. A cette occasion d’ailleurs, admirez les vitrines des boutiques : Les aménagements intérieurs y sont figurés en photographies et confèrent aux immeubles une profondeur qu’ils n’ont pas tout en suggérant une belle animation de cette rue commerçante. La pharmacie est un clin d’œil à la profession de l’épouse de l’auteur. La même technique photographique a été utilisée au niveau des portes de l’entrepôt Robertmonts-Monopole.

Les travaux dans cette artère urbaine sont un prétexte malicieux pour présenter des véhicules statiques. Le chien qui s’abreuve à la fontaine est un exemple de ces moult détails qui accentuent le réalisme de l’ensemble.

Photos 1404 à 1406 : Les Robertmonts Rue des Thermes à l’exposition de Saint-Mandé 2020. Source : letraindemanu.fr

Patine subtile du matériel roulant

Un si bel écrin est prétexte à faire circuler un beau matériel roulant. Pascal a donc réalisé de subtiles patines sur ses engins moteur et son parc tracté. Tout simplement superbe. Bien-sûr, le réseau est digitalisé et le matériel moteur est sonorisé. Belle ambiance. Un seul regret peut-être : Il manque quelques signaux lumineux belges aux formes si caractéristiques.

Photos 1407 à 1409 : Quelques patines de matériels roulants sur le réseau des Robertmonts. Exposition de Saint-Mandé 2020. Source : letraindemanu.fr

Pascal et son épouse sont particulièrement communicatifs. Avec son accent si caractéristique de nos amis Belges, Pascal sait partager sa passion et n’est pas avare d’explications avec ses admirateurs. Un excellent moment de modélisme à taille humaine.

Vous l’aurez compris, ce showcase est une petite merveille en 3 rails. De quoi convaincre que le système Märklin est parfaitement compatible avec du modélisme d’atmosphère. N’en déplaise à tous les éditorialistes, parfois sectaires, qui tentent de nous affirmer le contraire depuis des années.

Dont acte !

Pour ceux qui souhaiteraient avoir de plus amples informations sur la construction de ce splendide réseau, je les invite à visiter le fil dédié sur le Forum 3 rails (accessible en lecture seule pour les non-inscrits).

Emmanuel

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s