Après une violente agression, le travaux vont reprendre


Episode 36 – Après une violente agression subie au mois de juin, les travaux sur le module vont reprendre


Il y a parfois des évènements qui nous obligent à suspendre les travaux sur nos réseaux. Hormis les obligations familiales, ce sont souvent les soucis de santé qui interrompent soudainement notre ouvrage, comme en témoignent certains billets de nos collègues modélistes sur nos forums préférés.

Pour ma part, c’est un évènement tout autre qui aura perturbé l’avancement de mes travaux. Victime d’une violente agression de voie publique au mois de juin, il m’a fallu gérer la phase policière, la phase judiciaire, la phase politique puis la période post-traumatique.

Deux policiers blessés

C’est sans aucun doute mon chien qui m’a évité d’être blessé lors de cette agression en attendant les secours.

Je tiens ici d’ailleurs à souligner l’efficacité de nos forces de police. Leur rapidité d’intervention a évité des blessures graves parmi les requérants. Elles ont très rapidement appréhendé l’auteur de cette attaque crapuleuse. Une interpellation particulièrement mouvementée puisqu’il aura fallu pas moins de cinq fonctionnaires, un chien policier et deux coups de taser pour maitriser cet individu particulièrement dangereux. Deux fonctionnaires ont d’ailleurs été blessés lors de cette opération, et l’une d’elle s’est vue prescrire une ITT de 21 jours.

Photo 192 – La justice. Source : Internet

Prison ferme avec mandat de dépôt

Ils ont permis son déferrement en comparution immédiate. Il a été poursuivi aux chefs d’accusation de « violences volontaires aggravées sur personne vulnérable avec armes par destination« , « Violences volontaires sur personnes de l’autorité publique« , « rébellion« , « outrages » et « menaces de mort – sur tous les protagonistes ». Une audience au cours de laquelle j’ai du affronter le regard haineux de cette racaille ultra-violente multirécidiviste lors de mon témoignage à la barre, malgré les menaces de mort proférées à mon encontre.

Je ne regrette pas de m’être porté partie civile et d’avoir eu le courage de porter mon témoignage à la Cour puisque le tribunal a condamné mon agresseur à douze mois fermes d’incarcération avec mandat de dépôt à l’audience. Cette racaille est mise hors d’état de nuire pour quelques mois.

Je dois bien avouer que cet évènement m’a quelque peu sonné.

Après avoir suspendu mes travaux ferroviaires, il est donc temps de m’y replonger même si ce fait divers m’a interrompu sur ma lancée, tel un signal d’alarme stoppant brutalement la marche d’un TER.

Je souhaitais donc expliquer à mes fidèles lecteurs les raisons de cette absence prolongée. Je tiens d’ailleurs à remercier celles et ceux qui m’ont adressé en messagerie privée ou sur les réseaux sociaux des messages sympathiques s’inquiétant de mon silence. N’ayant pas eu la possibilité de leur répondre individuellement, je les remercie ici de leurs inquiétudes à mon égard.

Je retourne de suite sur mon module où il me faut passer un coup d’aspirateur. C’est fou ce que la poussière est capable de profiter de quelques semaines d’absence pour squatter nos réseaux.

Emmanuel

3 commentaires

  1. Oui bof , il en va ainsi..
    j’ avais aussi subit une agression devant un distributeur de banque..
    mais ,
    je lui avais averti gentiment de rentrer chez lui , puis on en serait resté là.
    hélas , le gus de 20 ans a insisté, en me disant raboule le fric et me menaçant d’ une arme dans sa poche..
    hélas, pour lui, son arme c’ est mise à sonner..
    mais il a frappé le premier d’ un coup de poing à l’ arcade gauche..
    donc , il c’ est pris une bonne raclée , le nez en sang ,il est parti en courant perdant son téléphone sur le trottoir..
    j’ ai ramassé son telephone , puis arriver devant le commissariat , , j’ ai fait demis tour, car simplement, lui ayant cassé le nez , si le gus porte plainte pour coup et blessure , sa se retournera contre moi..
    donc , nous sommes rentré à la maison , j’ ai pris un marteau et j’ ai défoncé son telephone puis poubelle..

    comme quoi , sa devient dangereux de marcher dans la rue..

    Faut dire que lors de ma dernière visite à Paris , en chemin pour le magasin de trains , 3 fois de suite des étrangers ont voulu voler mon sac , …
    un sac vide , j’ ai sortie une carte de bus avec le trait : bleu blanc rouge ..police, les voleurs se sont barrés,
    des passants se sont rapproché de moi , et nous avons fait un bout de chemin ensemble , sans problème..

    – je crois que les gens ont eu aussi cru que j’ étais de la police, moi simple retraité

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Marcus,

      effectivement la région parisienne est devenue un zoo plein de bêtes sauvages dangereuses.

      Pour ma part, je n’ai pas touché mon agresseur : J’ai porté plainte et j’ai témoigné devant le tribunal correctionnel. Il s’est pris un an ferme et dors en prison depuis. Marre des racailles.

      Merci de ton témoignage,
      A+
      Manu

      J’aime

Les commentaires sont fermés.