Pose de la voie : la galère des rails flexibles



Épisode 10 – Alors que les premiers éléments de voie viennent d’être livrés, l’utilisation des rails flexibles s’avère plus compliquée que prévue.

J’avais opté pour du rail flexible par soucis d’esthétisme et pour raison budgétaire. Et je ne suis pas certain que mon choix initial soit bon.

Dur.. dur le rail flexible

Le rail flexible Märklin s’avère plus compliqué que prévu à couper, sans doute par un matériel mal adapté, mais surtout à cause de la conception même du rail.  En effet, la voie K comporte un travelage métallique sous le travelage plastique, supportant les picots. De surcroît les profilés de rails sont dans un métal particulièrement robuste.

J’ai cassé plusieurs minidisques, et plusieurs tentatives se sont soldées par des échecs : mauvaise longueur de coupe par ripage, profilé de rail abimé compliquant la pose des éclisses, travelage métallique tordu (photo 31 ci-dessous)… Une mini scie à main équipée d’une fine lame pour le métal n’a pas apporté non plus de solution satisfaisante. Quant à la pince coupante, elle n’a pas donné de meilleur résultat.

Photo 31 : Rail flexible Märklin K. Source : letraindemanu

Après ces échecs, me voici donc confronté à une dure réalité : il va me falloir racheter des coupons de rails pour concrétiser mon plan de voie. Et ces rails flexibles qui devaient être une source d’économie vont finalement grever mon budget voie.

Retour aux coupons de voie

Face à cette situation imprévue et ces dépenses non budgétées, il m’est alors apparu que des coupons d’occasion pourraient être un bon compromis. Je me suis donc déplacé au magasin « Les Cheminots » dans le 9e arrondissement de Paris. 

Cette boutique est connue pour son vaste choix en produits d’occasion. Et en effet, j’y ai trouvé les coupons de voie K qui me manquaient. J’y ai même trouvé des aiguillages élancés avec la pointe de cœur mobile que les aficionados Märklin préfèrent aux modèles actuels. J’ai profité de cette visite pour acheter quelques pots de terre à décor à des prix imbattables (2€ le pot), quelques bobines de fil électrique, et quelques babioles.

Pour ne pas tomber dans une forme de publicité gratuite, il y a lieu de rappeler que dans la même rue et sur le trottoir opposé sont implantés la trilogie « Décotrain » (spécialise dans les produits de décor), « Trains-Europ » et « Transmondia« . A quelques centaines de mètres se trouve également le détaillant « Au Pullman« , ouvert depuis 1946, le plus ancien de notre capitale. J’évoquerai tous ces points de ventes dans mes prochains billets.

Et puisque j’étais dans le quartier, j’ai profité de la présence d’une grande surface de bricolage pour m’acheter un fer à souder (réglable a deux positions 40w/80w) à deux pannes (plate et en pointe) et de la soudure pour mes premiers travaux d’électricité (photo 32 ci-dessous).

Photo 32 : Fer à souder 40 et 80 watts. Source : letraindemanu

Me voici de retour à mon domicile. Prochaine étape : La pose de la voie, sans galère cette fois, du moins j’espère.

Quant à mes rails flexibles en stock, une partie servira pour mes voies de dessertes en impasse. Le reste sera revendu à des modélistes mieux équipés que moi.

Emmanuel

6 commentaires

      1. Bonjour…

        oui , bien sur, il suffit de meuler modérément pour la coupe..
        c’ est un coup de main qui s’ apprend au fur et à mesure de la coupe des rails pour le réseau…
        – concernant les rails d’ occasion ,
        bien faire attention à l’ achat de ne pas se tromper sur la référence des rails..
        ne prendre que de 22.. les 21..sont à proscrire ,ils s’ encrassent rapidement et ont une très mauvaise conductibilité du courant, donc à proscrire tous les rails 21.00
        – sauf les 2105 de 900 mm qui grâce à leur longueur les trains roulent sur leur vitesse et ne cale pas sur des imperfections….

        Aimé par 1 personne

  1. OUI , en effet il existe un disque diament pour la coupe des rails ..
    c’ est un fait, le disque durera plus longtemps ,

    Une autre remarque en visitant son blog..
    sa façon de souder les cuivres à la jonction des rails…bof..

    Si vous regardez bien la photo , le concepteur de cette excellente voie , y a pensé.
    on peut voir de chaque coté du rail , un petit espacement ou l’ on voit le cuivre, et c’ est bien sur, sur cet endroit prévu qu’ il faut souder le fil pour le passage du courant au rail suivant pour le picot.
    sur l’ éclisse se sera le retour courant pour la masse ou la détection…
    par contre , oui , il est possible de glisser un bout de plastique à la jonction du rail,, car selon les contraintes d’ allongement du rail , il est trés possible que les rails finissent par se toucher et provoque une panne qui sera très difficile à trouver par la suite..
    ce qui est aussi valable pour le 2 rails.
    – Bon train , et que sa roule..

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour..Manu

    hélas , pour apprendre à découper 1 rails ,il faut d’ abord faire des essais de coupe sur pour exemple une chute , voir des chutes de rails…

    Une fois avoir fait plusieurs essais , la technique est très simple..
    oui , en effet et c’ est normal , le rails est fabriqué avec un alliage d’ inox , donc très redoutable pour les disques à tronçonner qui s’ usent très vite..
    – Helas , la qualité à un prix ..

    et , il est préférable d’ avoir un rail avec un excellent conducteur électrique , qui ne rouille pour ainsi dire pas , est une très bonne semelle métallique , ce qui évite de petite déformation des voies..

    et cerise sur le gâteau s’ encrasse moins vite que les rails maillchorts.

    donc
    1- bien mettre ses lunettes de vue.
    2 . bien mettre les sur-lunettes de sécurité..
    3 – un très bon éclairage.
    4- un bon plan de travaille bien plat.
    5 – fixer le rail avec un serre-joint
    – glisser un petit bois plat entre le serre-joint et le rail.

    – se tenir à distance de sécurité , même si la vue baisse..
    car au fur et à mesure des découpages , nous avons tendance à baisser la tète, donc de rapprocher les yeux au plus prés de la découpe..
    6 – tracer la coupe.
    7 – découper en faisant plusieurs passe.

    une fois les rails coupé , sa se complique un peu car il reste à couper la semelle.
    donc , bien se concentrer tout en découpant sans forcer sur la meuleuse , si non , clack , le disque part en morceau.

    Après quelques coupes , le coup de main pris , c’ est pas si compliqué que cela..

    Pas oublier que dans une courbe l’ une des file de rail sera plus longue que l’ autre coté…

    En général , je préfère, couper avec un peu de marge, puis après , je meule le rails au fur et à mesure de l’ ajustement..

    Ne pas oublier de laisser dans l’ éclissage un jeu de 1 à 2 mm entre les rails suivant,
    jeu pour les contraintes de dilatation des rails, surtout pour les rails au mètre..

    Attention : en cas d’ accident d’ un impact dans l’ oeil.
    hélas , sa va vous arrivez , et ce , malgré le port de lunettes de sécurité.

    si , impacte grave , lors de l’ impacte ,sa fait boum dans la tête.
    puis , lorsque , vous avez un mal lancinant..
    pas une minute à perdre , direction le premier ophtalmologiste du coin..
    et déclaration accident de travail , vous passerez immédiatement..
    Il vaut mieux faire un examen pour rien , que d’ attendre en passant une nuit blanche et de devoir aller à l’ hôpital: pas bon.
    -En général le praticien , va vous endormir l’ oeil , et si la saleté est collé à la rétine avec un scalpel et du collyre et tout va bien.
    – si l’ impacte est plus profond , se sera le fraisage, un petit traitement à base de crème et de collyre..

    Si jamais cela devait vous arrivez , surtout ne recommencez pas à meuler le lendemain..
    la poussière et les fines particules vont vous rayé l’ oeil et vous risquez une sur-infection..
    et retour chez le praticien pour un nettoyage de l’ oeil..

    Helas , 45,00 euro ,le prix à payer pour cette contrariété , mais
    n’ oubliez jamais que vous avez que 2 yeux , et
    sans la vue , fini , le modélisme..
    donc Action – Réaction..

    – concernant l’ après coupe , je conseille de bien ébavurer la coupe et d’ effectuer un léger chanfrein , sa évitera une usure rapide des bandages de roues.

    – je conseille aussi le port de lunette de sécurité lors de soudure..
    il arrive parfois qu’ il y a une projection de fine gouttelettes , donc attention.
    même mode opératoire que si dessus en cas d’ accident…

    Bon bricolage , c’ est en forgeant que l’ on devient forgeron…

    Vive le train modélisme et que sa roule..

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.