Réfection du tableau électrique du réseau


Episode 316 • Qu’il s’agisse d’un petit réseau ou d’une grande installation, il est souhaitable qu’il dispose d’une installation électrique indépendante et protégée.


Sur mon ancien réseau, l’alimentation électrique 200v était commandée directement sur le (trop) grand pupitre de contrôle par des interrupteurs. Sur ma nouvelle installation modulaire, les tableaux de commande sont beaucoup plus petits et répartis tout au long des modules. Pour rompre la monotonie du fastidieux ballastage de la voie C, j’ai donc décidé de refaire complètement l’alimentation 220 v.


Photo 2627 : Lancien tableau d’alimentation électrique 220 v du réseau Ho. Source : letraindemanu.fr

Tout en bois de récupération.

Mon réseau est somme toute assez modeste. Même si au final il fera le tour de la pièce, peu de trains seront simultanément en circulation. J’aurais donc au final trois circuits 220 V : la centrale digitale, le transformateur pour accessoires, et l’alimentation pour l’éclairage des modules. J’ai donc besoin de trois prises protégées par un disjoncteur de 10 A.

Le panneau est une chute de contreplaqué 5 mm d’épaisseur de 60 x 16 cm. Il est collé à la Néoprène sur un cadre en tasseaux de 12 x 27 mm également de récupération. Ceci permet de ranger proprement les câbles en tension domestique à l’abri des mains imprudentes..

En tête d’alimentation, j’ai installé une boite pour deux disjoncteurs : Un pour le réseau, le second (pas encore installé) pour la partie atelier. Ce disjoncteur 10 A alimente trois prises de courant. Le câblage est réalisé avec des fils de section 1,5 mm².

Photo 2627 : le nouveau tableau d’alimentation électrique 220 v du réseau Ho. Source : letraindemanu.fr

Dans l’idéal, il faudrait que ce tableau soit alimenté par un circuit séparé venant directement du tableau électrique du logement. Etant locataire d’un appartement assez ancien d’un bailleur social, je ne vais pas me lancer dans de tels travaux qui m’obligerait à traverser tout le logement. Provisoirement, le tableau est donc raccordé à une prise murale existante de la pièce, raison pour laquelle je ne pouvais pas monter au dessus des 10 A.

Le réseau est malgré tout protégé.

Le tableau électrique est peint de la même couleur que l’armoire sur laquelle il est vissé. La finition est réalisée avec une étiqueteuse à rubans qui rappelle la tension et l’ampérage sur chaque prise et la position on/off du disjoncteur.

Emmanuel

2 commentaires

    1. Ultérieurement, j’ajouterai un second disjoncteur de 10 À et tirerai une ligne jusqu’au bureau qui me sert d’atelier avec une ou deux prises pour brancher les petits électroportatifs. Comme ca, plus aucune rallonge ne trainera.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s